Les blablas de la présidente d’LSF/ C’est facile d’avoir du coeur quand on a l’option retour à l’envoyeur…

C’est facile d’avoir un cœur gros comme ça quand on a l’option « retour » et qu’on n’hésite pas un seul instant à rendre celui ou celle pour lequel on s’est engagé, quitte à le remettre dans le camion pour un retour en Espagne à la case départ.

Peu importe de quoi sera fait le lendemain du chien pour lequel vous aurez « craqué», du moment que vous puissiez vous en débarrasser rapidement.

Nous avons tous été outrés par ce retour injustifié.

Pauvre Rosalita, triste Rosalita, elle qui, pendant 7 ans de sa vie a vécu au refuge d’Ecija, au milieu de tous les autres chiens, elle qui avait pris ses marques là-bas et qui ne demandait rien à personne, elle qui méritait tant un p’tit bout de bonheur, une fin de vie digne de ce nom, elle nous a été rendue comme si tout ça ne comptait pas. Allez les délégués d’LSF, débrouillez-vous avec la bestiole.

Qu’est-ce qu’elle a fait pour mériter cela ? Et bien, elle est devenue du jour au lendemain DOMINANTE avec les autres chiens, elle a osé trousser les babines et ça ce n’est pas acceptable, les chiens n’ont même plus le droit d’utiliser leur seul moyen d’expression.

Comment peut-on demander à un chien qui n’a connu que le refuge de s’intégrer dans une meute tout de suite et sans broncher ? Quand on est censé s’y connaître en comportement canin, on sait très bien qu’il faut laisser le temps au temps.

Mais le temps elle ne l’a pas eu Rosalita, arrivée le 12 juin, elle a été congédiée 1 mois plus tard sachant que dès le lendemain les jérémiades ont commencé, elle n’était pas comme ci, elle n’était pas comme ça et on savait donc que Rosa allait nous être restituée.

Allez hop du balai !!

Ce qui est absolument incroyable, c’est que cela faisait au moins un an qu’elle était sur notre site, on n’y croyait plus et puis le grand jour est arrivé, enfin quelqu’un pour elle qui était censé la choyer et en qui nous avions toute confiance.

Quelle ne fût pas la joie des bénévoles quand je leur ai annoncé la bonne nouvelle en leur jurant qu’elle serait bien et que je mettais mes deux mains à couper sur ce dossier là…comme quoi….

Je me suis bien mis le doigt dans l’œil, ce qui me conforte une fois de plus qu’on ne peut plus avoir confiance en qui que ce soit, adoptants ou pas.

C’est facile de s’engager pour un chien quand on a l’option « retour ».

Quelle ne fût pas le désarroi des bénévoles d’Ecija quand je leur ai annoncé le retour de Rosalita, cette BA qui était la leur, cette BA qui les suivait partout et faisait partie des meubles.

En fait, il aurait été préférable qu’elle reste là-bas, elle y avait ses habitudes, personne ne lui imposait quoi que ce soit, elle était libre Rosalita, libre de gérer ses échanges comme elle le voulait avec les autres chiens, libre d’être indépendante, libre de vivre tout simplement sa vie de chien.

Comme je regrette de l’avoir arrachée à sa vie.

Rosalita est née le 15 06 2012 , mesure 63 cm, elle est OK chats

Elle est en accueil en Gironde (33), et si vous avec un coup de cœur pour elle, n’hésitez pas à remplir notre formulaire en ligne

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/chiens-en-accueil-en-france/

Contact LSF : 0660153750 (pas de SMS). Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

25 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF/ C’est facile d’avoir du coeur quand on a l’option retour à l’envoyeur…

  • 24 juillet 2021 à 17 h 23 min
    Permalien

    on vous mettra 7 ans en cage et ensuite on se dira que vous etes mieux là qu’en liberté que vous avez l’habitude de cotoyer les gens qui vous soignent etc….Je ne veux pas vous agresser mais votre reflexion est étrange pour moi. Se dire que du moment que les betes sont habituées a des conditions de vie rudimentaires et pas faciles autant les ignorer et ne pas leur offrir le bonheur et le confort d’un foyer aimant !

    Répondre
  • 21 juillet 2021 à 12 h 41 min
    Permalien

    J’en ai un peu marre de ces gens qui déversent leur science à longueur de temps vous n’auriez pas dû il fallait peut-être la laisser là-bas les soignants et les bénévoles étaient sa famille et j’en passe… Odile fait tout ce qu’elle peut tout ce qu’il faut mais ce n’est jamais assez lorsque vous aurez sauvé autant de chiens et autres qu’elle lorsque vôtre vie n’ a de sens que lorsqu’une vie est sauvée lorsque vous aurez consacré autant de temps à parcourir autant de kilomètres, c’est loin l’Espagne vos savez, lorsque que vous aurez vus de vos yeux toutes les horreurs qu’elle a vu alors peut-être vous pourrez comprendre sa colère c’est un combat sans fin mais elle y retourne inlassablement. Je ne suis pas une groupie d’Odile mais grâce à son combat acharné elle m’a permis d’accueillir dans mon foyer 3 pauvres misères qui malgré beaucoup beaucoup de problèmes d’adaptation et j’en passe sont devenues ma priorité mon bonheur ma joie de vivre. Nous sommes nombreux à le reconnaître et mon dieu merci Odile même si je n’adhère pas à tout je vous respecte infiniment. Bonne journée.

    Répondre
    • 21 juillet 2021 à 20 h 25 min
      Permalien

      Et heureusement que vous dites que vous n’êtes pas une groupie…
      Décidément, pas moyen de s’exprimer ici sans craindre les foudres des personnes bien-pensantes comme vous… 😖
      Allez, j’abandonne, aucune discussion possible et aucun intérêt.

      Répondre
  • 21 juillet 2021 à 10 h 43 min
    Permalien

    Je ne suis pas l’avocat du diable, mais je préfère un adoptant qui rend son chien parce qu’il ne se sent pas apte à assumer une situation qui le met en détresse plutôt qu’un salopard qui va le maltraiter voir le tuer .souvenez vous de otoko mis à mort par son maître et de cette pauvre louloute de 13 ans retrouvée errante en France dans un état cachectique.son maître n’en veut plus….
    Peut-être que son adoptant a eu les yeux plus gros que le ventre.
    😣☹️

    Répondre
  • 20 juillet 2021 à 22 h 10 min
    Permalien

    Évidemment, je me doutais d’une réponse de ce genre… Tout de suite, les grands mots ! Je n’ai jamais dit qu’il fallait laisser tous les chiens dans les refuges ! Je parlais du cas précis de Rosalita. J’essaie de me mettre dans sa tête. Peut-être assimile-t-elle ce placement à un abandon, de la part des personnes de son foyer, le seul qu’elle connaisse, le refuge. Vous-même dites que vous regrettez « de l’avoir arrachée à sa vie » …
    Croyez-moi je sais combien la vie est dure dans les refuges, pour y avoir travaillé un temps. Bref, je voulais juste exposer ma vision des choses. Je ne critique pas vos actions en général , Odile, je connais votre dévouement à cette cause. Mais cette fois, force est de constater que cette adoption n’a pas été judicieuse.

    Répondre
  • 20 juillet 2021 à 20 h 32 min
    Permalien

    Tout échec est infiniment « regrettable » ,essentiellement pour les chiens mais si votre déception ,Madame Brochot, est compréhensible ,la virulence de vos propos est impressionnante
    Combien de vos protégés, cette « indigne » adoptante a t-elle pris sous son aile, leur assurant bien-être et sécurité sans jamais se défausser de ses responsabilités, même face à de sérieux problèmes de santé ?
    ALORS que s’est-il passé ,cette fois ci, pour que l’intégration échoue et que si rapidement ,elle mette un terme à la « cohabitation »?
    A t-on le droit de juger sans connaître les détails ?
    Rosalita a rejoint son ancienne compagne de box …elle ne paraissait pas si heureuse en Espagne depuis son départ .Et si elle avait ,elle aussi, son « mot » à dire ?
    Rien n’est jamais blanc OU noir ,nous tâchons de faire au mieux dans l’intérêt de ceux qui nous sont confiés .
    Soyez en assurée

    Répondre
  • 20 juillet 2021 à 14 h 51 min
    Permalien

    Ce sont les mêmes qui ne veulent pas se faire vacciner ,( on a pas assez de recul , il vont m’ introduire des puces pour me surveiller toutes les conneries inimaginables comme si la science en était encore au 18 ème siecle ) bref des connards qui prennent un chien comme on prends une potiche à carrefour pour faire plaisir au dernier des petits cons de la tribu , qui chougnent sans arrêt que le gouvernement ne fait rien pour eux etc et j’ en passe, bref je m’ arrête , j’ ai envie de prendre la fourche pour les piquer au cul
    Abrutis du monde arrêtez vos conneries

    Répondre
    • 21 juillet 2021 à 14 h 06 min
      Permalien

      Ah ah ! Bien vu !!! Et un chien qui trousse des babines n’est pas forcément en mode attaque ! Juste je préviens là ce n’est pas le moment !!! Bon toujours pareil ces adoptants pas terribles font mauvaise presse à tous ceux qui respectent les règles et se réjouissent de chaque progrès même très mince de leur galgo adopté, avec tant d’amour à donner et de bonne volonté !

      Répondre
  • 20 juillet 2021 à 14 h 18 min
    Permalien

    Nous venons d’adopter Pita qui est arrivée chez nous avec le transport du 10 juillet.
    Nous avions deux chiens il y a encore quelques mois et puis l’un deux est mort. Notre autre chien, Mafia, a complètement déprimée et nous aussi.
    Alors nous avons vu le sort réservé à ces lévriers et avons décidés d’adopter.
    C’est vrai que c’est compliqué de faire un choix sur photos. Pour ma part, j’ai toujours vu mes chiens (des chiots d’ailleurs) avant de les adopter. J’ai passé du temps avec eux et les aie papouillé avant de les prendre avec moi.
    Là, c’est différent : on « choisi » un chien, sans le voir, sans avoir trop d’infos sur son caractère, ses antécédents, ses ententes réelles.
    Et puis surtout ils sont tous beaux ! Alors comment choisir ? c’est si compliqué et déchirant pour ceux qu’on ne choisi pas !
    Mais une fois qu’il est choisi et qu’il est là et bien faut faire avec.

    Sur la fiche de Pita il était bien noté qu’elle est OK CHAT ! sauf qu’une fois à la maison…. on a eu de sacrées doutes ! quand ces pauvres minets ont le bonheur de pouvoir courir (nous habitons à la campagne et sommes protégés des voitures), Pita ne pense qu’à les courser … mais dans quelle intention ???… on ne sait pas encore. Notre grande fifille est chez nous depuis 10 J exactement ! nous apprenons à la connaitre, tout comme elle. Elle découvre et nous, nous découvrons l’univers GALGO (après avoir eu 2 teckels, un dalmatien, et un boxer et Mafia une croisée d’on ne sait pas quoi mais tellement belle).
    Evidemment qu’un chien ne s’adapte pas en 10 jours, ni même en 1 mois. Il faut bien laisser le temps à tout le monde de se connaitre.
    J’étais très stressée pour les présentations entre Pita et Mafia. Nous avons fait comme on nous l’a conseillé et puis, Ô Joie, cela se passe à merveille. Mais il y a aussi quelques grognements, de « j’te connais pas toi » et de « tu es chez moi » … maintenant plus de grognements mais des jappements de Pita qui veut jouer et de Mafia qui répond car elle a très bien compris les intentions de sa « grande soeur ».

    On ne se marie pas au bout d’un mois de fréquentation … (lol ou que dans les films américains) alors laissons le temps à ces merveilleux loulous de connaitre leur nouvel entourage, leur nouvelle vie, codes, langue, habitudes, et amour qu’ils n’ont jamais connu car ça aussi ça doit les perturber !

    Bravo à Mme Brochot pour tout son dévouement et son empathie !
    Je suis tellement fière d’avoir ma belle Pita avec nous, si douce et intelligente.
    Merci à LSF

    Répondre
    • 20 juillet 2021 à 20 h 05 min
      Permalien

      Quel malheur de voir ça. On appelle ça la connerie humaine. On a adopté une podencos ça fait6 mois et on découvre encore de nouvelles choses avec elle. Elle nous surprend. Faut du temps pour que ces chiens s adaptent à leur nouvelle vie. Et puis si elle retrousse les babines et ben faut lui expliquer que non tout simplement. C est un chien qui a passé 7 ans en refuge il a perdu tous ses repères ses copains copines les soignants les bénévoles qui l ont choyée. Il lui faut du temps pour se réadapter à nouvelle vie. Elle connaît très peu ses adoptants . Il faut du temps de la patience de l amour.
      Mais bon Odile sachez que vous faites du bon boulot. .les gens sont cons ils ne connaissent rien aux chiens. Notre pod aboie parfois ben tant pis on gère on explique et là ça va mieux. De toute façon. Ils comprennent toutes les paroles. Quoi faire ? C est demoralisant en plus ces gens là vous donneraient des leçons. Ils ne méritent pas ces chiens la.
      Courage Odile.

      Répondre
    • 21 juillet 2021 à 12 h 05 min
      Permalien

      bonjour un lévrier ok chat n’est pas sûr à 100 % et quand un chat court c’est l’instinct de chasse qui ressort et ce n’est pas à mal . J’en ai 4 ainsi que 12 chats et à chaque fois qu’un de mes chats court et qu’ils le voient et bien ils le coursent . Travaillant de la maison je surveille toujours car la prudence est toujours de rigueur même en étant ok chat

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *