La seconde peine de Pinto le galgo invisible…Il est en famille d’ accueil dans le 33 et à adopter via LSF

J’avais déjà fait un article pour Pinto mais nous n’avons eu aucune demande pour lui. C’est malheureusement le cas pour bon nombre de chiens qui sont en famille d’accueil en France et c’est la raison pour laquelle, désormais, nous ne les remontons d’Espagne que s’ils sont adoptés.

Lui l’était, mais ses adoptants se sont désistés au dernier moment alors que nous avions réservé une place pour lui dans le camion du mois de septembre.

C’est donc Isabelle, notre déléguée du 33 qui a eu la gentillesse de le prendre sous son aile afin de lui éviter de rester au refuge, il y avait passé déjà tant de mois qu’elle n’a pas eu le cœur de le laisser.

Cela fait bientôt 11 semaines qu’il est arrivé en Gironde et il est devenu invisible et transparent.
C’est un très bon chien, il est plein de tendresse et il a fait beaucoup de progrès.

Il arrive maintenant à surmonter ses craintes et comme toujours, avec ces chiens qui ont un lourd passé de maltraitance, la patience et l’amour sont les maîtres mots de leur évolution et petit à petit, au fil des mois, ils finissent par accorder leur confiance.


Aujourd’hui, Pinto est devenu un loulou heureux de vivre, il regarde enfin droit devant lui et profite de ce qu’il n’a jamais eu, il mange avec les autres chiens et en redemande, il a un excellent rappel. Il commence même à jouer avec ses copains, il réclame des marques d’attention en remuant discrètement la queue et en sautillant quand Isabelle rentre du travail ou se lève le matin.

Lorsqu’elle a pu enfin le caresser, elle a constaté qu’il avait une multitude de petites «bosses» sous la peau. Nous avons donc fait faire une radio et stupéfaction, nous avons constaté qu’il avait une centaine de plomb, de différents diamètres, répartie sur tout son corps sans atteinte des organes bien heureusement. Pauvre chien, nous supposons qu’il n’a pas dû être visé une seule fois mais plusieurs fois, certainement dans le but de le tuer.

Il n’est pas rare que les chasseurs tirent sur leurs chiens en Espagne pour se débarrasser d’eux tout simplement.
Une recherche de plomb dans le sang a été effectuée et le résultat est dans la norme, il pourra donc vivre tout à fait normalement.

Maintenant que Pinto a réussi à surmonter certaines de ses craintes, il est prêt à s’envoler vers sa nouvelle vie mais encore faudrait-il lui trouver des adoptants patients et prêts à lui donner beaucoup d’AMOUR.

Il aura besoin d’au moins un congénère sociable de sa taille pour continuer à évoluer favorablement et d’un jardin bien clos pour s’épanouir en toute liberté

Il s’entend très bien avec les autres chiens et ne prête aucune attention aux chats.

Pinto est encore très jeune, il mérite une belle vie lui aussi, au même titre que les galgos qui sortent du refuge et qui sont adoptés dès leur arrivée en France.

L’adoption d’un chien qui est passé en famille d’accueil est tout aussi belle que celle d’un galgo qui sort d’un refuge et, surtout lorsqu’il est adopté, il laisse la place à un autre qui sera dans le besoin. Si vous avez un coup de cœur pour lui, n’hésitez pas à remplir notre formulaire en ligne.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption-2/

Pour plus de renseignements, vous pouvez appeler Isabelle au : 0671636578.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/chiens-en-accueil-en-france/

Il est né le 30 04 2019, mesure 65 cm et est parfaitement compatible avec les chats

Contact LSF : 0660153750 (pas de SMS). Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

2 réflexions sur “La seconde peine de Pinto le galgo invisible…Il est en famille d’ accueil dans le 33 et à adopter via LSF

  • 24 novembre 2021 à 17 h 52 min
    Permalien

    Bonjour, le fait que Pinto soit criblé de plombs n’est manifestement pas une spécificité espagnole. Mon neveu habite en campagne au sud de Bordeaux. En faisant passer des radios à son chat pour un problème de santé, il a découvert que celui-ci avait plusieurs plombs dans le corps. La même histoire m’a été rapportée par une assistante véto : idem pour un petit chien vivant en immeuble en plein Limoges. Il faudrait peut-être penser à équiper nos animaux de gilets pare-balles et ouvrir plus de stands de tirs pour les fadas qui ont la gâchette facile…

    Répondre
  • 22 novembre 2021 à 10 h 59 min
    Permalien

    Deux de nos louloutes ont été en accueil et cela a facilité leur adaptation à la maison;surtout notre craintive qui avait fait ses premiers pas chez Sylvain et nous n’oublierons jamais le jour où nous sommes allés la chercher . deux ans et demi plus tard ,c’est du bonheur!
    Alors Pinto ferait sûrement le vôtre ,pour peu que vous le regardiez.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *