Hier notre patriarche s'en est allé au paradis des chiens….Rip mon ange…

Il est arrivé dans notre vie alors qu’il était tout bébé et hier il s’en est allé au paradis blanc.
 Il avait 14 ans notre chien, ce n’est pas rien, je me souviens de ses premiers pas, de ses premières bêtises.
Je me souviens de tout comme si c’était hier, comme d’un enfant que j’aurai fait naître.
En fait nous n’aurions jamais dû nous rencontrer puisqu’il fut en quelque sorte le remplaçant d’un autre perdu accidentellement, une mort  déchirante qui m’a foudroyée de douleur, je m’en souviens aussi comme si c’était hier, il s’appelait Malek et il était l’ombre de mon ombre.
C’était un  jour d’été, il faisait très chaud, des amis sont arrivés pour boire l’apéro, le portail mal fermé et la fugue lui fut fatale. Un souvenir épouvantable qui restera à jamais gravé dans ma mémoire, mon cœur s’est brisé en mille morceaux et  j’entends encore mes cris de douleur.
Alors pour  tenter de me faire oublier cette mort tragique, mon mari est allé chercher Vulcain, même race, presque l’identique de mon amour défunt.
Rien n’a été simple au début, je le comparais toujours à l’autre, je le voulais à l’identique et je l’appelais souvent Malek. Il m’a fallu du temps  pour l’aimer vraiment  mais peu à peu nous sous sommes rencontrés.
Il manquera à tout le monde ici, à tous ceux qui l’ont connu car c’était un bon chien, un bon compagnon de vie, une figure de la maison, qui ne manquait jamais de venir faire un coucou à l’assemblée les jours de portes ouvertes.
Toute la meute le respectait, c’est qu’il avait un sacré tempérament de feu…
Voilà, une page qui se tourne, une tranche de vie qui s’en va avec tous nos souvenirs dedans.
Qu’est-ce que j’ai pu te surveiller et te disputer  pour ne pas que tu manges trop de bigarreaux !!
Allez Rip mon chien et dis bien à tous ceux que j’ai aimés et que j’ai perdus que je pense bien à eux et qu’ils sont à jamais dans mon cœur, comme toi…mon Vulcain.
Ce matin tu ne pas pas appelé, la maison est vide sans toi, j’ai même préparé ta gamelle.
Ton pote Yugu te cherche, vous étiez comme un vieux couple usé  tous les deux, toujours à vous bouffer le nez pour le même panier pour finir enlacé l’un dans l’autre…
Jiji ne va tarder, attends-là mon Vulcain, je sais qu’avec toi rien ne pourra lui arriver,que tu vas veiller sur elle comme tu l’as toujours fait pour tous tes congénères ici.
Tu vas nous manquer mon Caincain..
 

21 réflexions sur “Hier notre patriarche s'en est allé au paradis des chiens….Rip mon ange…

  • 28 décembre 2017 à 10 h 22 min
    Permalien

    Bon courage chère Odile, perdre son chien n’est pas anodin mais seuls ceux qui les aiment peuvent comprendre. Je pense bien à vous moi qui n’ai pas repris de chien depuis la disparition de ma galga Comète. Le prochain chien qui entrera chez moi sera un galgo, n’importe lequel. Des chiens formidables. Je suis de tout cœur avec vous.
    Cordialement
    Catherine

  • 28 décembre 2017 à 9 h 51 min
    Permalien

    Perdre un chien que l’on aime n’est jamais évident. Bien que leurs vies soient plus courtes, l’espace qu’ils prennent dans nos vies sont énormes, et les souvenirs que nous gardons d’eux sont éternels. Je voulais que tu saches que je pense à toi dans ce moment difficile
    Voici une citation
    Les chiens ne nous abandonnent que pour mourir, mais ils nous laissent leurs merveilleux souvenirs pour éclairer le reste de notre chemin
    Bisous

  • 28 décembre 2017 à 9 h 32 min
    Permalien

    nous pensons très fort à toi ,mais pense qu’avec toi il a eu une belle vie et que au paradis des chiens il a du rencontré beaucoup de copains courage à tous

  • 28 décembre 2017 à 9 h 31 min
    Permalien

    courage Odile mais il est au paradis des chiens et il veille sur toi comme il veillera sur ta petite Gigi quand malheureusement elle s’en ira on te fait de gros bisous Beauty , Neffer et moi

  • 28 décembre 2017 à 9 h 25 min
    Permalien

    Repose en paix beau Vulcain et éclate toi bien au paradis des chiens, bon courage Mme Brochot, c’est un moment déchirant et difficile, bon courage.

  • 28 décembre 2017 à 9 h 22 min
    Permalien

    C’est toujours un grand vide et un immense chagrin. Bon.courage Odile , je.pense bien à vous. Certainement que de là haut Vulcain vous aidera dans vos combats.

  • 28 décembre 2017 à 9 h 12 min
    Permalien

    On ne t’oubliera jamais Vulcain. Même si tu as retrouvé tous tes copains au paradis des chiens, on a dû mal à ne pas pleurer en pensant à toi. RIP petit pépère.

  • 28 décembre 2017 à 9 h 01 min
    Permalien

    Oh Vulcain tu es si beau ! Quant à Jiji, elle est si belle elle aussi avec « son chapeau sur la tête »!!!
    La photo que vous m’avez envoyé d’elle, trône en permanence sur le mur de ma cuisine.
    Bon courage Odile pour ces moments qui nous arrachent le coeur…

  • 28 décembre 2017 à 8 h 54 min
    Permalien

    Bon courage Odile vous l’avez rendu heureux pendant toutes ses années en votre présence

    • 28 décembre 2017 à 18 h 27 min
      Permalien

      De tout cœur avec toi ….

  • 28 décembre 2017 à 8 h 34 min
    Permalien

    Beaucoup de courage Odile, j’ai eu un braque allemand une fois dans ma vie ce sont des toutous adorables.Que Vulcain repose en paix au paradis des toutous.

Commentaires fermés.