le samedi 27 mars / Prochain sauvetage de Lévriers sans Frontières / Encore quelques places disponibles dans le camion

Il y a quelques semaines la fin de la saison de chasse en Espagne a sonné le glas et ce sont des milliers de galgos et de podencos qui sont mis au rebut par les galgueros (chasseurs).

Ce sont ceux qui n’auront pas fait leurs preuves cette année et qui seront remplacés par d’autres plus jeunes, plus vaillants et plus prometteurs. Alors ces chiens sont acheminés en masse dans les perreras (fourrières) pour y être sacrifiés ; ils sont nombreux également à être jetés dans la rue, ou emmenés directement dans les refuges qui deviennent des voies de garage pour les galgueros qui, de cette façon, se donnent bonne conscience et redorent leur réputation.

Et si les bénévoles refusent, ce sont les chiens qui en paieront le prix parce qu’ils seront de toute façon éliminés.

A cette période de l’année, nos refuges sont saturés et les conséquences peuvent être dramatiques car les conflits entre les chiens éclatent à cause de la promiscuité.

Le risque de bagarres est une angoisse permanente pour les soigneurs et tout est fait pour les éviter mais, malheureusement, le surnombre provoque de telles tensions que les conflits éclatent inéluctablement.

Il est donc très important de sortir des chiens, c’est la raison pour laquelle nous organisons des sauvetages réguliers.

Le prochain aura lieu le 27 mars et nous avons encore quelques chiens disponibles

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-27-mars-fbm-petits-refuges/

Et 3 chiots du refuge de Tobarra

Reiki

Reno

Roma

Le transport d’avril est prévu le 24

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-24-avril-fbm-petits-refuges/

Si vous désirez adopter un galgo ou un podenco, nous vous remercions de remplir notre formulaire en ligne

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption-2/

2 réflexions sur “le samedi 27 mars / Prochain sauvetage de Lévriers sans Frontières / Encore quelques places disponibles dans le camion

  • 16 mars 2021 à 15 h 39 min
    Permalien

    que se soient les « séniors » avec leur museau tout blanc ou les jeunots présentés plus haut … qu’est ce qu’ils sont beaux, craquants ….Ah si seulement on pouvait tous les accueillir !!!!
    Tout comme Anne H D j’ai un grand respect pour Odile et Maïté, 2 super personnes et tous ceux et celles qui oeuvrent en amont, qui récupèrent ces chiens amaigris, peureux, et ceux qui les opèrent
    car trop souvent ces chiens sont complètement démollis physiquement et moralement
    Toutes ces équipes n’ont qu’un seul but : permettre à ces galgos, podencos …. d’ oublier leur passé et d’avoir une vie digne et heureuse auprès d’adoptants sérieux et aimants….. et cerise sur le gâteau
    ces chiens nous donnent tellement d’amour. C’est dingue compte tenu de ce que l’humain leur a fait

  • 15 mars 2021 à 9 h 52 min
    Permalien

    Chaque matin, je lis l’article d’Odile qui paraît chaque jour à la même heure. Et chaque jour elle a réussi à trouver de nouveaux mots pour traduire toujours la même horreur et témoigner du courage qu’il faut à tous ces bénévoles en Espagne et en France, toute cette merveilleuse chaîne où chaque maillon est essentiel. Bientôt 5 mois que Latoya est avec nous, devenue Baraka, parce qu’elle est une chance pour nous et qu’elle en mérite bien un peu aussi de cette chance et elle en a eu puisqu’elle a croisé la route de Maïté et celle d’Odile. Et elle fait de très beaux progrès et ce matin sur la plage du sud, elle était joyeuse pour la première fois, la queue toute en l’air et mimant de jolis petits galops et revenant vers moi. Merci immense !

Commentaires fermés.