Les blablas de la présidente d’LSF / ça ne tient pas à grand chose l’amour…

Il faut savoir que lorsque vous adoptez un galgo ou un podenco dans une association, quelle qu’elle soit,
puisque nous sommes toutes au même tarif à quelques euros près, vous ne contractez pas en même
temps, une mutuelle santé avec garantie pièces et main d’œuvre à vie.

Il faut savoir également que les associations ne font aucun bénéfice sur le montant d’une adoption, pire encore,
elles perdent de l’argent. En effet, nous demandons une participation de 280 euros aux frais engagés par
l’association, ce qui comprend : la stérilisation, les vaccinations, l’identification à l’I-CAD, les tests
maladies méditerranéennes, le déparasitage, le vermifuge…. et le transport du Sud de l’Espagne à la
France.
Il suffit que vous demandiez à votre vétérinaire le tarif d’une stérilisation en France (entre 250 et 400
euros) et vous comprendrez tout de suite que la modique somme de 280 euros ne vous est pas volée.
A combien nous revient votre chien ?
Nous reversons 160 à 180 euros par chien au refuge tout compris. Les pauvres eux aussi sont bien loin
de rentrer dans leurs frais !!


Nous payons 100 à 120 euros par chien pour le transport de l’Espagne à la France.Sans parler des frais annexes : visite vétérinaire à l’arrivée des chiens (30 euros par chien), frais de
route pour effectuer les visites pré-adoption et j’en passe. ….
Et bien évidemment, si votre chien est arrivé au refuge malade, dénutri ou fracturé, les frais sont pris en
charge par l’association.
Je vous laisse donc faire les comptes.
Et pourtant, certains adoptants ont le toupet de s’adresser à nous, pour nous demander de payer les
frais vétérinaires lorsque leur chien a un problème de santé.

Exemple : hier, une adoptante, qui pourtant roucoule sur la communauté des adoptants d’LSF, et prend
la pose avec son podenco adopté en septembre 2019.
Cette personne a refusé de faire le test leishmaniose de contrôle 6 mois après l’adoption parce qu’elle
estime que c’est inutile et elle n’est d’ailleurs pas la seule dans ce cas. Nous sommes constamment obligés de faire la chasse aux adoptants réfractaires à dépenser 100 balles pour leur chien. Sachant que
de plus en plus se positivent des mois voire des années après leur arrivée en France, il s’agit là d’une
forme de négligence.
Il s’avère que ce podenco fait des crises d’épilepsie depuis le mois de janvier et qu’il est sous traitement.
Son adoptante a demandé à LSF de prendre en charge l’achat des médicaments (30 euros par mois) et
suite à notre refus, elle nous a menacés de nous rendre son chien, tout simplement.
L’amour ne tient vraiment pas à grand-chose et les réseaux sociaux sont bien trompeurs, l’envers du
décor est bien souvent beaucoup moins idyllique que le profil FB.

Comme quoi l’amour ne tient pas à grand chose…

NON nous ne sommes pas une mutuelle santé.

LSF : Lévriers sans Frontières et non pas Lévriers sans Frais.
A bon entendeur salut

42 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / ça ne tient pas à grand chose l’amour…

  • 5 avril 2021 à 11 h 40 min
    Permalien

    Si vous n’avez pas les moyens de subvenir aux frais occasionnés par un animal n’en prenez pas mais ne venez pas pleurer auprès des associations qui font souvent au delà de ce qu’elles peuvent faire. Allez donc en adopter un directement en Espagne, vous paierez les frais de transport et l’hôtel, les frais vétos et les frais d’adoption.
    Malheureusement le chien traumatisé ne sera pas parfait, du moins au début. Cela demande aussi un investissement personnel et financier.
    Pour certain l’achat d’une peluche serait une excellente solution.
    Grand merci aux associations de protection animale pour tout le travail qu’elles fournissent et qui de plus doivent supporter les réflexions forts désagréables de certains cas sociaux (même si ceux là ne bénéficient pas des prestations sociales). Madame la Présidente vous avez raison à 200%

  • 25 mars 2021 à 23 h 31 min
    Permalien

    Bonjour Odile, je vous suis depuis quelques temps déjà, et j’apprécie beaucoup vos coups de gueule..
    J’ai adopté une podenca via les lévriers du sud, elle est arrivée le 15 août. Elle errait dans la rue depuis 5 ou 6 mois et a pu être récupérée parce qu’elle était paralysée du train arrière. Au final, erhlichiose, traitement antibio 1 mois et demi, je l’ai récupérée non stérilisée pour libérer une place, et elle a été stérilisée en janvier (prévu octobre mais elle a eu ses chaleurs), j’ai commandé les tests pour l’erhlichiose et la leishmaniose qui seront faits dans 15 jours. Je sais qu’il peut y avoir des rechutes (dramatiques) d’erhlichiose et que le temps d’incubation de la leishmaniose peut aller jusqu’à 8/10 mois, donc je ne laisserai rien au hasard et je vais m’assurer que ma petite louloute ne risque plus rien. Alors, oui, je suis assistante véto, et je sais tout çà… Ne serait-il pas possible d’inclure dans les contrats d’adoption l’engagement de faire un test à faire 8 mois après l’adoption pour ces 2 maladies ?? C’est une idée, en plus de sensibiliser fortement les adoptants ?? Ma petite louloute est une merveille de chien, elle est joyeuse, a appris à connaitre les jouets, mes chats (3) elle est propre, intelligente, bref, c’est une merveille… Je ferai tout pour lui assurer une longue et heureuse vie (comme ma 1ère chienne, berger, que j’ai emmenée jusqu’à 17 ans en bonne santé..) Je vous envoie toute mes ondes positives, courage à vous

  • 25 mars 2021 à 19 h 05 min
    Permalien

    Bonjour à tous,
    Tout à fait d’accord avec Madame, « Bouillot ». Beaucoup se plaignent et gaspillent aisément mais la vie est chère et malgré tout même avec peu si on sait gérer on peut y arriver. C’est un calcul avant de prendre un animal, peut-on le faire? si c’est non , on prend pas ! forcément, les sans cervelle ne se pose pas la question sinon tout irait bien dans le meilleur des mondes. Pour ce petit pod, je suis comme Madame, je reprendrais le chien car ça craint.

  • 24 mars 2021 à 11 h 24 min
    Permalien

    Oui,il y des futurs adoptants qui trompent la confiance qu’on leur accorde.Ils ne respectent pas les règles basiques de sécurité,ils font des histoires,ne soignent pas,abandonnent.C’est insupportable !Ils volent le temps et l’énergie des bénévoles dont les chiens en Espagne ont tant besoin
    Est ce évitable?
    J’ai bien peur que non.Certains humains dissimulent,s’engagent à la légère,changent .On le voit tous les jours et sur tous les plans
    Ce que vous faites est formidable!

Commentaires fermés.