Les blablas de la présidente d'LSF / Tu veux ou tu veux pas…

Tu veux ou tu veux pas, si tu veux tant mieux, si tu veux pas tant pis

Tant pis pour toi, méchante présidente

J’irai de ce pas m’en plaindre à mes amis, c’est le prix à payer aujourd’hui.

Internet, arme fatale, arme de guerre

Si tu ne veux pas, si tu ne dis pas oui tout de suite, si tu n’es pas gentille

La sentence sera immédiate et tu te feras décalquer en beauté.

Pas de pitié, tu passeras dans la machine à broyer.

Que ce soit pour une fugue.

On le constate aujourd’hui concernant celle de Cloé, la petite Podenca qui a échappé à la vigilance de son adoptant à Albi.

Qui est-ce qu’on descend ?

Pas l’adoptant non, mais Lévriers sans Frontières bien évidemment et sa présidente qui ne cherche pas et qui s’en fout.

En fait elle doit être partout et sur tous les fronts, elle va devoir se faire greffer un téléphone à l’oreille et s’octroyer les services d’un secrétaire particulier.

Connectée elle l’est 24 sur 24, la nuit elle doit l’être aussi.

Une sorte de Ménie Grégoire toujours à l’écoute

 Paff Minion qui vous tape dans l’œil, il est minuit pas grave et comme elle ne répond pas, elle aura droit à un bon petit message salé pour lui remettre les idées en place et lui rappeler son rôle de présidente.

Oui il est mignon Minion, vous le voulez tous, il nous en faudrait 10 des minions, on va devoir en recommander par contre la pauvre Brigit et son passé de merde, tout le monde s’en fout.

C’est comme Lauren, pas une demande d’adoption pour lui et pourtant ça fait des mois qu’il lutte comme un vaillant guerrier !!

Elle doit être réactive, énergique, efficace, compatissante et surtout à l’écoute la présidente

Pas le droit aux vacances, niet les doigts de pied en éventail sur la plage,

pas de dimanche non plus, niet la vie de famille. Sa famille c’est LSF et elle doit être à fond les ballons, tout le temps et au service de ses adoptants et de ses sympathisants.

Juillet deux sauvetages avec la JDA au milieu, plus de 200 personnes, c’est 15 jours de travail pour les préparatifs, avant pendant et après.

7 jours sur 7 et 365 par an elle doit être opérationnelle la présidente, remercier chaleureusement, répondre illico presto à ses mails.

Et surtout dire OUI et jamais NON

 OUI tout de suite pas demain, ni après-demain

Et si elle ne veut pas tant pis pour elle, elle s’en  prendra une bonne sur face de bouc.

J’en ai marre, vous me fatiguez.

 L’éponge, parfois j’ai envie de la jeter.

 Pas à cause des chiens, bien au contraire ce sont eux qui me permettent de garder la tête hors de l’eau mais à cause de tout ce qui se passe autour, à cause de vous qui exigez trop de moi.

Je voudrais me réfugier quelque part sur une île déserte où je ne serai plus connectée pour regoûter à la vraie vie comme avant et retrouver ma paix antérieure.

Je le dis, à ceux qui ne sont pas satisfaits de mes services.

Je ne suis pas à votre botte, je ne suis pas votre obligée.


 

18 réflexions sur “Les blablas de la présidente d'LSF / Tu veux ou tu veux pas…

  • 1 août 2017 à 12 h 52 min
    Permalien

    bonjour odile ; le conseil que je vous donne c est de ne pas vous occupés de ces bandes d abrutis dont la vie est tellement fade et vide de sens qu ils ne savent plus quoi faire d autre que d aller critiquer.Ce qui compte ce sont tous les loulou auquels vous etes venu en aide ,vous ,votre équipe et tout ceux qui en espagne oeuvre pour le bien etre de tous ces anges . bisous à vous et continuez comme cela.cécilia

  • 1 août 2017 à 12 h 38 min
    Permalien

    Courage Odile, on sait ce que vous faites, votre courage et votre amour pour vos galgos, car ils sont tous les vôtres même quand vous les confiez aux adoptants. On vous aime et tous ces abrutis sont fatigants, je vous l’accorde, mais comme on dit « la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » ….
    Comme tout le monde vous avez besoin de vacances et de changer d’air. Cela ne doit pas être facile avec toutes ces responsabilités mais il faut savoir faire un break de temps en temps.
    On vous embrasse très fort.
    Bernadette et Bruno

  • 1 août 2017 à 11 h 33 min
    Permalien

    Ben voyons, vous ne répondez pas au téléphone à minuit ? C’est pourtant une heure tout à fait correcte pour téléphoner pour demander à adopter un chien…
    Non mais franchement, les gens vous prennent pour le SAMU opérationnel 24h/24.
    Je ne sais pas comment vous faites pour supporter tout cela.
    Courage à vous, mais je sais que vous n’en manquez pas.

  • 1 août 2017 à 10 h 57 min
    Permalien

    Bonjour,
    Je suis depuis peu votre association et je ne comprends pas que vous puissiez être victime de tant de reproches, de ressentiments, d’accusations et j’en passe…
    Les personnes qui vous font cela, ne connaissent pas le monde de la PA et s’imagine que vous devez être à leurs dispositions, mais s’ils savaient seulement le temps que cela prend et les concessions que vous devez faire.
    Merci pour votre combat.
    J’ai eu des news de Brigi par Valérie et elle va bien, elle a aussi un combat à mener pour remonter la pente après avoir subi cette maltraitance mais comme vous elle est forte et elle va y arriver.
    Je n’oublie pas Lauren et j’aurais aimé faire sa connaissance à son arrivée en France le 9 et Minion restera mignon je n’en doute pas.
    Amicalement.

  • 1 août 2017 à 9 h 37 min
    Permalien

    bonjour ne vous laissez pas abattre ,cela est très difficile et très lourd on a besoin d’une personne comme vous les gens qui perte leur chien inadmissible c’est comme il perdait leur gosse , il faut être très vigilant , je suis de tout cœur avec vous ,vos protéger sont tous a adopter ils tous le droit avoir une famille plus que d’autre vue la maltraitance , courage je pense souvent a vous et la méchanceté de certain c’est de la jalousie bonne journée

    • 1 août 2017 à 10 h 49 min
      Permalien

      Chère Présidente, je comprends fort bien vos propos. Hélas, certains ne se rendent pas compte et donc n’apprécient pas à sa juste valeur toute votre implication colossale à la cause de nos pauvres lévriers galgos ( as) et nos podencos (as) et le nombre impressionnant de sauvetages que vous avez réalisés depuis toutes ces années à leur service. Gardez le cap est, à mon avis, l’unique réponse à la horde de grincheux ( euses), incompréhensifs (ives) impatients ( tes) et surtout qui ne font pas grand chose eux-mêmes donc plus facile de critiquer que d’agir !!!! Donner une vie de famille et d’amour à tous ces protégés est la seule chose fondamentalement importante. c’est eux qui comptent, pas les grincheux et autoritaires de toute sorte……. Courage courage courage et grand merci pour eux. Corinne qui a adopté un lévrier dans une autre association mais qui a adhéré aussi dans la vôtre.

  • 1 août 2017 à 9 h 31 min
    Permalien

    Vous avez tout à fait raison. Je ne sais pas comment vous faites pour supporter tout ça. Moi ça fait longtemps que j aurais jeté l éponge. Pour ma part je vous admire énormément, Et très reconnaissante de m’avoir confié Émy (Jany) mon grand amour.

  • 1 août 2017 à 9 h 31 min
    Permalien

    Bonjour odile, votre blabla est criant de vérité.
    A la maison c est pas une île desert, mais les portables passent 1 fois sur 10.
    Alors si vous voulez vous reposer quelques jours c est de bon coeur . Et bien sur les loulous aussi.
    Dominique mamou de panta et lili

  • 1 août 2017 à 9 h 22 min
    Permalien

    bon courage chère Odile, un grand merci à vous et à toute votre équipe pour tout ce que vous faites, tenez bon, on a besoin de vous , nous sommes à vos cotés et vous soutenons

  • 1 août 2017 à 9 h 20 min
    Permalien

    ma pauvre Odile n’écoute que ton cœur les autres on s’en fout …..moi je te le demande comment vont la pauvre brigit et le petit laureen donne moi des nouvelles de leur santé et fais leur de gros bisous

  • 1 août 2017 à 9 h 16 min
    Permalien

    La soupape cède sous la pression, quoi de plus humain ! Vous avez le droit à minuit de dormir ! c’est quoi ces personnes qui n’ont pas d »éducation ??? Croyez bien Odile que je regrette amèrement de ne pas pouvoir adopter LAUREN, mes tripes se tordent chaque fois que je vais aux nouvelles sur le site de parrainage. Cependant j’y crois !

Commentaires fermés.