Les blablas d'Evelyne déléguée Paca / La fugue d'Isla ou chronique d'une mort annoncée..

UNE FUGUE ÇA PEUT AUSSI S’INTITULER

« CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE » ET IL FAUT BIEN LE MESURER !

La fugue c’est notre hantise à toutes et à tous car UNE FUGUE C’EST JUSTE L’ENFER SUR TERRE, il faut en vivre une pour le savoir et, comme le veut l’expression consacrée : « on ne souhaite ça à personne, même pas à son pire ennemi !

Nous donnons notre coeur, notre âme, notre temps, notre patience, tout « notre jus » pour les Galgos et notre but c’est qu’ils soient enfin heureux, eux qui ont tant souffert.

Je voulais donc passer ce message aux adoptants : RESPECTEZ A LA LETTRE NOS CONSIGNES DE SÉCURITÉ, IL NE FAUT JAMAIS PÉCHÉR PAR ORGUEIL AVEC UN GALGO EN PENSANT QUE L’ON CONNAIT LES CHIENS ET QUE L’ON SAIT TOUT D’EUX ! FAUX, ARCHI FAUX !

UN GALGO N’EST PAS N’IMPORTE QUEL CHIEN NI LE CHIEN DE N’IMPORTE QUI.

Dernière fugue en date : ISLA

Alors là, le comble de l’horreur, chienne échappée avec une laisse à enrouleur (STRICTEMENT INTERDITE) dans une zone particulièrement boisée et à certains endroits, semblable au maquis c’est à dire des rochers aux arrêtes saillantes, des buissons, des ronciers mais le tout sur des collines où crapahuter est indispensable mais horriblement difficile, voire dangereux !

La recherche d’ISLA c’était presqu’une opération commando : VINGT TROIS PERSONNES sur site avec un sentiment d’impuissance devant cette nature inhospitalière et la hantise que la petite ISLA, si frêle, ne soit prisonnière de cette saloperie de laisse enroulée dans des buissons et qu’elle y meurt de faim et de soif.

ISLA a eu de la chance et sa chance elle la doit avant tout à un petit bonhomme (un ange) haut comme trois pomme qui s’appelle ANGELO (ça ne s’invente pas) et qui l’a aperçue en premier.

SERGE et BELINDA ses parents se sont décarcassés, éreintés, blessés, pour l’atteindre et la libérer de son piège mortel.

Ils avaient entendu la chienne japper puis, plus rien, ils ont donc eu la présence d’esprit d’attendre une demie heure que la petite ISLA jappe à nouveau. Bingo, comme si elle savait que la fin heureuse était proche, elle s’est remise à pleurer.

SYLVIE est arrivée à la rescousse pour bien tenir ISLA pendant que SERGE, BELINDA, ANGELO et leur chienne HERMIONE ouvraient le passage…

Tous n’avaient qu’une peur : se perdre ! Alors nous, en bas nous les avons guidés de la voix en criant pour qu’ils s’orientent.

Epuisés, griffés, boueux, les vêtements en vrac et déchirés, vaille que vaille ils ont réussi à descendre cette saloperie de pente et même cette « putain » de pente si je puis dire !!!

Malgré la fatigue, un sourire aux lèvres, ISLA en laisse (qui ne pensait qu’à nous rejoindre soulagée d’avoir sauvé sa peau) ! Ils ont pu nous rejoindre enfin. Fourbus mais heureux d’avoir la petite ISLA vivante et pas trop amochée.

Admirable ISLA, digne et affamée qui s’est précipitée sur la bouffe comme la pauvreté sur le monde, amaigrie mais si heureuse d’être sortie de cet enfer, filant au bout de sa laisse vers nos voitures, sans un regard en arrière…

Je voulais remercier toutes ces personnes formidables, mes adoptants, toujours prêts à me rendre service quand je suis en difficulté.

Je voulais vous dire que cette chaîne merveilleuse d’empathie, d’amour fait un bien fou dans ce monde de plus en plus écœurant ! Je suis sure que toutes ces ondes positives, toute cette volonté farouche d’y arriver à peser lourd dans cette réussite.

                     En même temps nous avons nos vies et autre chose à faire, un dimanche, que de tenter de rattraper des conneries inadmissibles alors que TOUTES LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ SONT ÉCRITE, DITES, RÉPÉTÉES, RABÂCHÉES.

Et tous les autres : GILLES devait fêter son anniversaire mais il était là, VALERIE avait une côte cassée mais elle était là avec sa fille, MARTINE, DANIEL, GERARD, NANOU, STEPHANIE, JORDANA, SABRINA, MAXIME, CORINNE, ERIC, CHANTAL et RENÉ venus avec leurs deux B.A. de recherche, trois voisins de l’adoptante, un monsieur spécialiste des recherches avec un drône et puis moi, totalement au service des Galgos mais tellement découragée que le matin j’avais décidée de rendre mon tablier et de ne plus être déléguée …

ISLA A EU DE LA CHANCE MAIS D’AUTRES N’EN ONT PAS EU DU TOUT !!! UNE FUGUE C’EST LA ROULETTE RUSSE !!!

ISLA VA BIEN, ELLE EST EN SÉCURITÉ ET… REVIENT À L’ADOPTION …

 Je profite de l’occasion pour dire à certaines personnes qu’elles ont vécu jusqu’à présent sans Galgo et que, même si leur désir est sincère et fort, il n’y a pas le feu au lac, il n’y a pas d’urgence à se précipiter, qu’il faut prendre non seulement le temps de la réflexion mais aussi bien choisir leur futur compagnon et surtout écouter nos conseils sur ce fameux choix.

Je profite de l’occasion pour dire à certaines personnes, qui veulent passer par LSF et puis qui vont voir trente six mille associations en même temps pour finalement nous planter sans autre forme de procès alors que nous avons déjà passé un temps fou sur leur demande : NON SEULEMENT CE N’EST PAS COOL DU TOUT ET EN MÊME TEMPS, TRÈS IRRESPECTUEUX, nous sommes bénévoles, dévoués mais il ne faut pas abuser !!!

Je profite de l’occasion pour dire aux personnes qui rendent leur chien en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, qu’elles feraient bien de s’interroger sur leur propre comportement et ne pas accuser ce pauvre malheureux de tous les maux de la terre !!!

Ce texte, ces phrases, toute l’équipe pourrait les écrire. Notre « travail » est fait de joies, de peines, de déceptions, de colère, de frustrations, de doutes mais d’une infinie générosité.

NOUS SAVONS DONNER, SACHEZ NOUS LE RENDRE. MERCI

Evelyne déléguée Paca pour LSF

25 réflexions sur “Les blablas d'Evelyne déléguée Paca / La fugue d'Isla ou chronique d'une mort annoncée..

  • 20 mars 2018 à 9 h 32 min
    Permalien

    bravo Evelyne et merci a tous ceux qui ont participé au sauvetage de ISLA je ne jette pas la pierre car j ‘ai aussi connu le probleme du chien qui s échappe mais j’ai redoublé de vigilance depuis ce jour . on ne m’y reprendra plus .Je suis vraiment heureuse pour cette petite chienne MERCI

  • 20 mars 2018 à 9 h 14 min
    Permalien

    toute ma sympathie et mon admiration. J’imagine très bien mon état si Astran ou Léora connaissait ce genre de balade. dominique

  • 20 mars 2018 à 9 h 14 min
    Permalien

    merci pour ce texte Evelyne, colère, rage, tristesse, découragement…. oui, un galgo n’est pas un chien comme les autres, il faut le répéter, j’ai eu des chiens toute ma vie, gros et petits, lorsque j’étais enfant j’allais au dressage avec mon père pour nos deux bergers allemands et j’ai fini en juin 2016 par une petite cavalier KC qui est parti a 12 ans, j’ai eu des tas d’autres chiens entre temps car je les adore, mais un galgo est si différent, étrange et exceptionnel, à ne pas confier à tout le monde, je suis d’accord, moi je conseil à toutes les personnes qui ont le désir d’en adopter un d’entrer en contact avec quelqu’un qui en a un et d’aller chez elle, d’en parler ensemble, de faire des promenades ensemble, d’observer le comportement du chien dans son foyer, ce n’est peut-être pas une démarche facile mais a mon sens indispensable et si l’on est amoureux des galgos on peut le faire avec plaisir, j’ai vécu cette situation avec Mila, elle est restée chez Fabienne plusieurs semaines car je n’étais pas emménagée et bien je peux vous dire que d’aller chez une adoptante qui est aussi famille d’accueil toutes les semaines, voir plusieurs fois par semaine est la meilleure école, j’y ai vu ses propres galgas et ses accueils, leurs comportements et leurs façons d’être, il faut vraiment y être préparé à cette adoption, je le conseil à tous, pour ma part je suis prête à faire la même chose, merci Fabienne.

  • 20 mars 2018 à 8 h 49 min
    Permalien

    bravo évelyne pour ces mots , mais les gens ne se rendent pas compte de ce qu’est un galgo cela fait 9 ans que Angie partage notre vie et certains jours rien ne va ( mauvais rève peut etre) je vois qu’il a peur pourtant on est près de lui ,c’est comme ça .On y fait très attention et il est toujours en laisse ;j’aimerai qu’il soit détaché mais non trop peur .Alors adoptants écoutez les consignes données c’est pour leur bien et le votre

  • 20 mars 2018 à 8 h 43 min
    Permalien

    Je suis heureuse qu’elle est retrouvée saine et sauve moi la première ma hantise de les prendres oui il faut bien réfléchir car se ne sont pas des chiens comme les autres du bien sur à leurs passée

  • 20 mars 2018 à 8 h 23 min
    Permalien

    quel bonheur qu’Isla soit saine et sauve, et mille merci à tous ceux qui ont participé à sa recherche
    Le ton est si juste qu’il n’y a rien d’autre à ajouter…

  • 20 mars 2018 à 8 h 14 min
    Permalien

    Bravo ! Bravo ! Bravo ! Tout est dit… Alors futurs adoptants : chaussez bien vos lunettes, lisez chaque mot, chaque phrase très attentivement et surtout retenez la leçon. C’est primordial et nous n’avons pas la science infuse. Il faut appliquer les consignes comme un bon soldat même si on n’est pas à l’abri d’un accident. Chapeau bas à tous les dévoués qui ont retrouvé Isla saine et sauve

  • 20 mars 2018 à 8 h 04 min
    Permalien

    Cet article est parfait, il était indispensable afin de sensibiliser les anciens et les futurs adoptants aux conséquences de leur comportement parfois inconséquent…
    Merci pour cette piqûre de rappel malheureusement nécessaire !
    Merci aussi d’avoir mis l’accent sur l’écoeurement, la frustration des bénévoles qui donnent tout pour le bien de nos chers galgos et qui se retrouvent confrontés au manque de respect et de considération pour leur engagement sans faille, pour leurs protégés et surtout leur mise en danger… Je pense à ceux qui lâchent leurs galgos dans les bois de Boulogne ou de Vincennes… Je pense à ceux qui se servent d’une laisse à enrouleur… Je pense à ceux qui laissent leur Galgo fraîchement arrivé d’Espagne dans leur jardin et partent tranquillement faire des courses… Je pense à ceux qui ont toujours eu des chiens et qui pensent maîtriser parfaitement l’arrivée d’un Galgo dans leur vie, alors à tous je dis « un peu d’humilité ! Respectez les consignes de celles et ceux qui ont l’expérience des Galgos ! « 
    Lorsque vous adoptez, vous avez pris connaissance de la charte de LSF, vous avez écouté les préconisations de votre déléguée, alors maintenant appliquez vous à les suivre ! Même si vos intentions sont sincères ne soyez pas présomptueux, n’oubliez pas que la vie d’un chien issu d’un sauvetage est en jeu…

  • 20 mars 2018 à 7 h 48 min
    Permalien

    merci a vous tous pour isla.tres contente qu elle ne soit pas rendu a son adoptant.vos coups de gueule ne sont pas assez fort il faut repeter encore et encore!!pas facile de reperer les bonnes personnes.courage.

  • 20 mars 2018 à 6 h 55 min
    Permalien

    Tout est dit!
    Bravo Evelyne, vous avez tout à fait raison dans vos propos!

Commentaires fermés.