Les blablas de la présidente d’LSF / Mais qu’est-ce qu’il se passe ?

Nous sommes actuellement confrontés à un afflux massif de demandes d’adoption à un tel point que nous avons du mal à suivre , essayons donc de comprendre…

Alors que d’habitude nous effectuons notre dernier transport fin juin pour cause de vacances d’été et pour ne reprendre qu’en septembre, cette année nous sommes obligés d’organiser deux transports en juillet.

Du jamais vu et c’est dans toutes les associations pareil ainsi que dans les refuges Français.

OUI mais….

Je sais, nous devrions nous en réjouir et applaudir des deux mains face à cet engouement qui nous permet de désengorger nos refuges qui étaient saturés suite au confinement.

2020 année OFF,

Pas ou peu de vacances, pas de week-end, pas de cérémonies…. en bref pas grand-chose pour un bon nombre de Français qui font des vacances d’été une priorité au point d’en abandonner leur chien pour aller se faire dorer la pilule sur les plages ensoleillées.

Au point que chaque année la SPA est obligée de tirer la sonnette d’alarme à coup de spots publicitaires pour rappeler que l’abandon est un crime.

Et si l’adoption en devenait un ??

Et en 2021 que va-t-il se passer ?? Allons-nous être confrontés à un afflux massif de retours ?

Je le crains parce que cette situation est tout à fait anormale.

Bien sûr nous surfons sur cette vague, avons-nous le choix ?

Cette période de confinement a été une dure épreuve et un chamboulement pour la majorité des Français qui tout d’un coup ont été contraints et forcés à revenir à l’essentiel.

Être bien chez soi tout simplement et faire abstraction du superflu et de tout ce qui rend l’humain addicte et dépendant. Achats compulsifs, besoin de toujours plus, ce qui revient à ne plus pouvoir se contenter du juste ce qu’il  faut pour être heureux et qui mène bien souvent à ne plus se regarder soi-même, ni à regarder les autres.

Pour ma part le confinement n’a guère changé ma vie puisque je l’étais déjà depuis de nombreuses  années.  

Chez moi  je suis au paradis et je n’ai besoin de rien d’autre et surtout pas de la foule et de tout ce qui est tellement nuisible à mon bien être.

Et oui comment peut-on aimer rester chez soi et vivre en autarcie au milieu de ses chiens au point de se passer de vacances et des plaisirs de la vie ?

Mais c’est quoi les plaisirs de la vie ?

S’agglutiner dans les centres commerciaux  pour acheter et consommer à tout va, rouler dans une grosse bagnole achetée à crédit et qu’on aura du mal à payer, partir en vacances dans le Sud de la France et faire la queue sous un soleil de plomb pour acheter une glace que vous allez payer 10 balles …. Non merci  tout cela n’a jamais été pour moi  et plus je vieillis et pire c’est.

En bref, durant le confinement les Français ont  fait des économies BRAVO

Les Français sont revenus à l’essentiel IL ÉTAIT TANT

Mais n’oublions pas que durant le confinement les cons ont été nombreux à abandonner leur chien de peur de choper le virus !!

Comme quoi l’amour ne tient pas à grand chose !!

Alors en 2021 que va-t-il se passer ?

Rendez-vous dans un  an…

27 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Mais qu’est-ce qu’il se passe ?

  • 16 juin 2020 à 16 h 18 min
    Permalien

    Bjr
    Ne serait-ce pas la peur d’un autre confinement pour avoir l’occasion de promener Toutou à l’air libre
    Mais il faut rappeler que vos petits protégés ont déjà beaucoup souffert je dirai même
    Ont souffert le martyre et qu’ils sont traumatisés et qu’il ne faut pas qu’ils reviennent à la case départ d’une part par respect pour le travail que vous tous faites pour eux et pour leur bonheur et d’autre part
    Ce ne sont pas des jouets

  • 16 juin 2020 à 16 h 15 min
    Permalien

    Je suis méfiante de cet engouement qui va venir combler un vide, celui de la peur, la cruauté humaine va ressurgir et les abandons vont revenir, un enfant, les vacances et autres déménagements….zéro confiance
    Gisele

  • 16 juin 2020 à 15 h 49 min
    Permalien

    J’espère sincèrement que ces adoptions sont mûrement réfléchies. Un toutou n’est pas une poupée de chiffon dont on se débarrasse à la moindre occasion.
    Nous avons nous même 3 lévriers whippet que nous adorons, nous sommes amoureux de nos chiens. Nous ne bougeons pas beaucoup car nous sommes bien chez nous avec nos pioupious mais si l’occasion se présente ils viennent avec nous car nous choisissons des endroits qui acceptent les chiens. Il est hors de question qu’ils ne soient pas avec nous. Ils sont des membres à part entière de la famille. Alors à tous ces adoptants choisissez des lieux si vous avez à vous déplacer qui acceptent nos compagnons fidèles. On trouve aujourd’hui facilement des lieux qui acceptent les animaux. Et je peux vous dire que nos 3 whippets font moins de bruit que les familles ayant des enfants et ne font pas de bêtise EUX…
    Merci Odile pour tout ce que vous faites

  • 16 juin 2020 à 15 h 34 min
    Permalien

    À la décharge de tous les adoptants compulsifs…
    Je lis vos annonces, vos récits quotidiennement et je dois me faire violence chaque jour pour ne pas remplir un formulaire d’adoption parce qu’avec déjà 2 gros chiens (X malinois et malinois X beauceron,) + 3 chats + 1 poney à la retraite (tous adoptés) , même si je vis à la campagne et que j’ai la chance d’avoir un grand jardin, il se trouve que je n’ai aussi qu’un salaire et d’avoir des animaux si on veut s’en occuper correctement c’est un sacré budget et beaucoup de contraintes (ds mon cas, mes dernières vraies vacances remontent à environ… 22 ou 23 ans) quand on a autant d’animaux, on est souvent fauché, d’une part et en ce qui me concerne et de plus, c’est aussi très compliqué de trouver une personne de confiance qui accepte de prendre le relais ????… Après, c’est un choix que je ne regrette pas mais avant de prendre la décision d’adopter un être vivant quel qu’il soit il faut être réaliste et avoir conscience de ce que ça implique parce qu’une fois qu’on a pris la décision, il faut assumer.
    Mais quand on a un cœur et qu’on voit tous ces Loulous qui ne demandent qu’un toit, un peu d’attention et beaucoup d’amour, s’est vrai qu’on a envie de craquer ????… Alors pour compenser, j’ai pris mon chéquier et j’ ai fait un chèque pour parrainer un de ces galgos martyrs pour contribuer à hauteur de mes possibilités (le chèque est dans l’enveloppe, je le poste cet après-midi). Bonne chance les Loulous !

  • 16 juin 2020 à 14 h 41 min
    Permalien

    Pendant cette période de confinement, je me croyais au paradis…oui oui, je profitais pleinement du chant des oiseaux. Pas de bruits parasites tels que mobs, voitures,bus, ni d’avions pour troubler le bleu du ciel….Le rêve ! Le confinement, pour moi, n’a rien changé à mes habitudes…je déteste les hypermarchés et leurs galeries marchandes et je ne les fréquente jamais…Lorsque j’étais en activité je n’allais pas m’entasser sur les plages du Sud pour les vacances, je préférais les passer avec mes animaux qui ont toujours été ma priorité ! Alors j’espère de tout coeur que cet élan d’adoption en 2020, en remplacement du manque de vacances ou en prévision d’un 2eme confinement, ne se soldera pas en 2021 par des abandons ! Ne perdez pas de vue que le chien que vous venez d’adopter était confiné en box depuis de très longs mois, parfois même durant de longues années, tel que BUDY 12 ans qui a passé toute sa vie en box et qui viendra rejoindre ma meute ce 27 Juin…..jusqu’à son dernier souffle….Adopter est un engagement sérieux !

  • 16 juin 2020 à 13 h 54 min
    Permalien

    moi aussi je suis perplexe devant cet afflux de demandes d’ adoptions, il faudra poser beaucoup de questions et en poser de mauvaises pour tester les réponses , il faudra être autrement dit subtil

    • 16 juin 2020 à 14 h 42 min
      Permalien

      Ne pensez vous pas que les personnes humaines sont Encore dans le consumérisme ? Dans ce cas c’est grave car il s’agit d’êtres vivants. Trop de personnes s’en servent comme exutoire et combler leur pauvre petite vie plate sans goût. Tout simplement parce qu’ils ne savent pas se tourner et comprendre l’autre qui est un semblable.

  • 16 juin 2020 à 13 h 51 min
    Permalien

    Je ne serai pas aussi sévère ! Je suis peut-être candide, mais je préfère pour ce coup-ci être positive. C’est peut-être un vent de générosité tout simplement, ce brusqu’afflux de demandes… Les gens ont eu le temps de penser à autre chose qu’à leur ego… Moi, je me réjouis en tout cas pour le nouveau bonheur qui se profile pour plein de rescues ????

  • 16 juin 2020 à 13 h 51 min
    Permalien

    Ouais! !!!!! ???? c’est bizarre, ont ne sais pas trop quoi en penser! !!!!!! Jt étonné de voir les loulous si vite réservés, mais tous ces futurs adoptant n ont pas fait cette démarche par peur de se faire chier cette été quand même? ???? Ou peur d’une 2ème vague et pouvoir sortir! !!! Espérons que non parce que sinon se serait vraiment deguelasse ????

  • 16 juin 2020 à 12 h 22 min
    Permalien

    Je suis perplexe .
    Après vous avoir lu ( et être contente pour tous les loulous qui vont quitter les refuges , bien sûr !!!! ) une pensée  » laide  » m’a traversé l’esprit : j’espère que certains n’ont pas décidé d ‘adopter un « titi -alibi  » pour pouvoir sortir en cas de re-confinement ? !
    Je suis sans doute dure , car je n’ai pas souffert du confinement , à la campagne et les magasins ne font pas partie de mes activités de choix .

  • 16 juin 2020 à 11 h 40 min
    Permalien

    les confinés se sont sentis seuls, sans possibilités d’aller discuter avec leur voisin, ils ont ressentis la solitude bein plus que d’ordinaire, alors ils vont adopter un chien ,et, quand toute menace de retour du corona sera écartée on trouvera tous plein de défaut à ce pauvre chien qui aura servit de pansement durant cette période . L’être humain est inconstant « l’insoutenable légèreté de l’être »

Commentaires fermés.