Pablete, ange sacrifié au nom d’une tradition ancestrale , preuve vivante de la barbarie des galgueros…Galgo pris en charge par LSF

Pourquoi ?

C’est la question que nous nous posons tous et nous n’avons jamais trouvé la réponse.

Comment peuvent-ils laisser délibérément leur chien mourir de faim ?

Comment peuvent-ils ne pas avoir un soupçon de pitié face à un regard comme celui-là et un corps aussi décharné ?

Les galgueros (chasseurs) sont des monstres qui ne sont dotés d’aucune empathie pour leurs galgos, ils ont une pierre à la place du cœur.

Pablete, un squelette ambulant pris en charge par notre refuge partenaire de la FBM.

Ce fût un grand moment de silence et d’effroi lorsqu’il est arrivé, déambulant fébrilement au bout de sa laisse et au bord de l’épuisement.

Il a tout de même trouvé la force de remuer la queue comme pour remercier ceux qui l’avaient sauvé, il était là, à tendre son museau appréciant la douceur des mains caressantes et réconfortantes.

Sa vie ne tenait plus qu’à un fil, la fin par la faim est malheureusement le sort réservé à un bon nombre de galgos et de podencos parce que les galgueros n’ont aucune compassion pour eux, aucun sentiment et qu’ils estiment qu’ils ne méritent même pas une mort digne de ce nom.

Bêtes de souffrance, martyrs depuis des décennies, affamés, maltraités…, utilisés tels des outils de chasse, juste pour le plaisir de ceux qui les exploitent pour la chasse et pour les courses.

Pablete rescapé de l’enfer

Son histoire est celle de beaucoup d’autres que nous ne sauverons pas et qui mourront au fond de leur geôle dans une lente agonie, ceux qui ne rentreront pas dans les statistiques des 50 000 sacrifiés chaque année au nom d’une tradition ancestrale et en toute impunité.

Malade, alors comme seule solution, son galguero a choisi de le laisser mourir en l’oubliant dans l’un de ses taudis. A quoi bon dépenser de l’argent sachant qu’un galgo ne mérite même pas la balle d’un fusil ?

Triste réalité d’un monde où règnent des brutes épaisses, ça se passe en Espagne à deux pas de chez nous.

Le gouvernement Espagnol reste impassible et ne sanctionne pas les actes de torture et de barbarie parce que là-bas la chasse est dans les gênes de tout homme qui se respecte, quelle que soit sa classe sociale, alors pensez-donc, ils se protègent entre eux et les plaintes et diverses démarches des associations de protection animale n’aboutissent pas.

Et pourtant des preuves nous en avons tous les jours, mais le gouvernement Espagnol est dans un déni total et parle d’actes isolés qui ne sont que très rarement sanctionnés.

Pablete, petit être affamé dont nous allons prendre grand soin et qui restera à jamais une preuve vivante de la barbarie des hommes.

Dès qu’il aura repris un peu de poids, les vétérinaires commenceront son traitement pour la leishmaniose.

Il est tout jeune, il n’a que 2 ans et nous espérons vivement qu’il touchera le cœur de quelqu’un.

Si vous désirez l’adopter, n’hésitez pas à remplir notre formulaire en ligne.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption-2/

Pablete est né le 15 12 2018, il mesure 63 cm.

Ne me demandez pas s’il est compatible avec les chats, vous imaginez bien qu’il n’est pas en état pour faire le test.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Contact LSF : 0660153750 (pas de SMS). Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

17 réflexions sur “Pablete, ange sacrifié au nom d’une tradition ancestrale , preuve vivante de la barbarie des galgueros…Galgo pris en charge par LSF

  • 11 mai 2021 à 9 h 51 min
    Permalien

    Je suis entièrement d’accord avec toi Myllena. Je suis anti-royauté. La noblesse vient de l’âme, pas d’un titre. Ceux dont tu parles sont des gueux – de misérables gueux qui se prennent pour des rois. Honte à eux, je les méprise.

  • 30 avril 2021 à 2 h 26 min
    Permalien

    Honte aux galgueros que je me refuse à considérer comme des hommes. Même le nom de bête ne leur conviendrait pas car les animaux ont plus de coeur qu’eux. Je suis totalement en accord avecce que dit Myllena sur les familles régnantes etc… Aucun coeur ! Rien d’humain. J’ai eu une galga il y a quelques années. C’était un amour de chien et j’en connais beaucoup ainsi que de nombreux autres chiens. Ce sont des amours. Ces horreurs subies par les animaux sont intolérables, toutes. J’ai 3 chiens (je viens de perdre ma petite « panier retraite » ces jours-ci et en souffre bcp) et 10 chats, tous récupérés dans la rue ou divers cas… Je sais que Pablete est sauvé et pense que vous lui trouverez une famille aimante, qu’il aura désormais une belle vie. Je pleure pour tous les autres qui n’ont pas cette chance. Je suis triste de vieillir – mais c’est la vie – car j’aurais voulu rendre heureux bien plus d’animaux… Merci, merci infiniment à vous de tout ce que vous faites. J’embrasse Pablete de toutes mes forces.

  • 28 avril 2021 à 20 h 18 min
    Permalien

    Horreur……Comment…..Pourquoi……
    Les hommes sont si sordides …….
    Je t’aime mon pauvre chéri comme j’aime tous les sinistrés de ta race……
    Comme j’aime tout ceux de ta race…..
    et tous les autres……
    Je ne sais si je peux……
    Nous avons tellement souffert du départ de Nino ……
    Mais je voudrais……

  • 28 avril 2021 à 19 h 29 min
    Permalien

    Bonjour à tous,
    Pour les salauds qui se disent « chasseurs »là-bas , c’est un bon prétexte tout ça pour de la maltraitance, c’est tout ! double peine pour les animaux chassés et les meutes! mon père était chasseur et tuait des lapins, cochons, volailles comme à une certaine époque quand vous aviez potager etc…. mais n’a jamais martyrisé une bête et son chien, ça c’est la différence mais je pense que tout le monde comprendra la différence. Quant à la clique à riper le soleil, c’est-à-dire la famille régnante espagnole ( j’ai même du mal à l’écrire), bref, le vieux s’est barré en Arabie car en délicatesse avec des magouilles financières comme toujours et le reste ça vole pas plus haut, je préfère me taire. Toutes ces « familles régnantes » ne valent pas grand chose, on le voit en Angleterre notamment pour les courses de Lévriers ( une assos avait écrit à la clique sans résultat bien sûr ! ) et les courses de chevaux ou la reine mère dépensait toute « sa » fortune, l’actuelle se trémoussant comme une gamine quand elle gagne. Lamentable tout ça! et ne parlons pas des chasses en boîte africaines ou le vieux d’Espagne tirait presque à bout touchant fauves etc…. et une quantité inimaginable. Toutes ces cliques qui vivent sur le dos des pauvres gueux que nous sommes on fait et feront beaucoup de mal à la faune planétaire. Pour revenir à ce pauvre chien, on a du mal à se dire qu’il n’a que 2 ans. Ils n’ont pas perdu de temps dans la maltraitance, il est vrai que c’est plus facile d’être con et méchant que d’être intelligent. Il est en cachexie, l’étape suivante est la mort. Quand il nous regarde, il nous renvoie toute la responsabilité de l’être humain et j’ai … honte, Pablete. Tellement.

Commentaires fermés.