Les blablas de la présidente d’LSF / Que celles qui se reconnaissent lèvent le doigt….

Et si t’étais présidente à ma place …

J’ai gravi tant de montagnes, j’ai franchi tant d’obstacles, j’ai essuyé tant de tempêtes durant toutes ces années d’engagement en PA que parfois je me demande comment j’ai pu résister à tout ce merdier.

J’en ai vu passer des délégué(e)s, des femmes principalement, qui s’engageaient pour la bonne cause comme on s’inscrit à des cours de danse pour passer le temps et qui sont parties du jour au lendemain, pour un oui ou pour un non, jetant le bébé et l’eau du bain avec, sans se préoccuper des chiens placés.

Souvent, elles vont voir ailleurs si l’herbe est plus verte, crachant leur bave de crapaud sur le dos de la méchante présidente. Et puis, il y en a qui se sentent pousser des ailes et qui deviennent à leur tour présidente. Par contre celles-là, elles prennent cher une fois qu’elles ont atteint le poste suprême qu’elles ont tant convoité, se heurtant méchamment à la triste réalité de ce que doit endurer un haut gradé.

Il y a celles aussi qui se prendront le melon , celles qui se font mousser sur les réseaux sociaux à coup de belles photos et de chiens soi-disant sauvés mais qui ne s’engageront pas, parce qu’elles n’ont pas les couilles pour ça, elles les ont juste pour parader et se faire mousser en comptant les likes de leurs amies virtuelles.

Et c’est dans toutes les assos pareil, j’imagine qu’il y en a qui vont sourire ce matin en lisant ces quelques lignes. Ce n’est pas facile le poste de présidente, il ne faut pas croire, on n’est pas tranquille mimile, le cul sur un piédestal à se la couler douce.

Non ce n’est pas ça du tout, on se prend des pains dans la tronche et des coups bas à longueur de temps parce qu’on ne fait jamais assez bien et qu’on n’est pas à la hauteur du grade !!

A chaque fois, c’est de la faute de la présidente, pas assez bonne mère, pas assez maîtresse d’école, pas assez attentive, pas assez proche, pas assez à l’écoute, pas assez psy, trop directive et j’en passe…. Elle doit tout ça à ses oies la présidente, et elle n’en fait jamais assez. Elle doit être au front H24 jour, fête et dimanche ainsi que tard le soir et quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, elle sera toujours critiquée en loucedé.

Et patati et patata, sauf que….

Ce qu’elles ne comprennent pas toutes ces désespérées au mulot qui gratte, c’est qu’on ne s’engage pas en PA pour soi, ni pour se sauver de je ne sais quoi. On le fait par amour pour les animaux et non pas pour panser ses blessures de l’âme.

Me concernant, je ne suis pas là pour ça, je ne peux pas et ne veux pas être l’arbre de toutes ces bonnes femmes en mal de vivre, en mal d’amour ou dépressive, qui partent à la dérive et qui cherchent à s’accrocher à une branche pour ne pas se noyer.

Il y a celles qui partent proprement, elles sont rares et je crois pourvoir les compter sur les cinq doigts de ma main. Celles qui ont du respect pour l’engament et les moments partagés.

Et puis il y a toutes les autres, celles qui crachent dans la soupe, celles qui font leurs coups en douce, celles qui piquent le matos de l’asso, etc etc….

A chaque fois je pense avoir tout vu, tout encaissé, mais à chaque fois je tombe de haut. Par contre je ne me fais plus mal comme avant ; je crois que je suis devenue insensible et impassible au fil du temps, comme si la PA m’avait pris mon empathie et ma sensibilité pour les êtres humains. Je ne m’attache plus parce que je sais que mon ami(e) d’aujourd’hui sera peut-être ou certainement mon ennemi(e) de demain, alors je me préserve.

Si je m’en sors, c’est peut-être grâce à ce blog que j’écris depuis 12 ans, y couchant mes mots et mes maux sans contrefaçon et sans me préoccuper du qu’en dira-t-on….

Je peux tout encaisser sauf une seule chose, pas touche aux chiens d’LSF.

19 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Que celles qui se reconnaissent lèvent le doigt….

  • 6 mai 2021 à 18 h 32 min
    Permalien

    Chapeau bas Madame Brochot.
    Vous avez suffisamment de caractère pour ne pas vous laisser démonter par les mauvais disant et heureusement parce qu’ils sont légion.
    Vous faites un travail incroyable, vous êtes la bonne fée (ainsi que ts les bénévoles impliqués dans votre association et les refuges) de tous ces Loulous qui malheureusement ne sont pas toujours nés sous une bonne étoile.
    Votre « Fan Club » vous soutient et c’est le principal.
    Je n’ai pas l’honneur de vous connaître mais un jour peut-être si j’ai la chance de réunir les conditions idéales pour pouvoir adopter un de ces ptis chiens.
    Vous les présentez avec un réel talent, les photos sont magnifiques, ils ont tous un charme fou et mon cœur se serre à chaque nouvelle histoire. Leur vie de galère (avant qu’ils soient pris en charge par LSF ou les refuges partenaires) me rend triste, triste de ne pouvoir faire plus ou mieux. J’aimerais avoir plus de moyens, plus de temps.
    Il vous faut un courage infini pour porter tout ça, J’admire votre persévérance et je comprends votre colère aussi (comment ne pas l’être quand on est confronté à la souffrance et l’injustice à longueur de temps ?!).
    Alors, du fond du cœur, UN GRAND MERCI, pr eux, pr tous ces Loulous qui ont enfin une vie grâce à vous et tous les bénévoles.

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 15 h 04 min
    Permalien

    Moi je vous tire mon chapeau pour tout ce que vous faites pour tous ses loulous et de m’avoir permis d’adopter Jessica qui est une super petite louloute .

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 14 h 04 min
    Permalien

    Pour être présidente d’une association il faut une véritable armure pour se protéger de tous ces êtres malfaisants, médisants, médiocres et sans valeur. Beaucoup de sois disant bénévoles impliqués dans la protection animale ne sont que des personnes frustrées qui essaient d’exister par tous les moyens tellement leur vie est triste et monotone ; qui viennent là pur se passer le temps ou se venter sur les réseaux sociaux mais ne sont jamais disponibles en cas de besoin. Je suis infiniment reconnaissant pour votre implication et prend un immense plaisir à lire vos publication. Surtout ne changez rien

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 13 h 51 min
    Permalien

    C’est toujours plus facile de critiquer que d’agir. Souvent ceux là n’agisse jamais et sont toujours à la même place, sans responsabilitées. Bravo bravo pour tout ce que vous faites, un travail remarquable, un dévouement sans faille et à toute votre équipe et quelle équipe formidable. Encore bravo.

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 13 h 35 min
    Permalien

    Un seul souhait, que tu récupères les deux loulous qui ne méritent pas d’être malmenés au gré de l’humain !

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 12 h 08 min
    Permalien

    Odile, chère Odile : rien ni personne n’entachera notre bonheur, et c’est grâce à vous ! merci, sincèrement, pour tout. Françoise et Yvoire

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 11 h 37 min
    Permalien

    Depuis le temps que je vous suit et que je vous lit, je peux dire que vous êtes une belle personne Odile, n’en doutez jamais…

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 10 h 05 min
    Permalien

    La coupe est pleine Odile, et vous l’avez bien vidée. Je vous admire pour tout ce que vous faites. Ne changez rien, ne me sentant plus capable totalement d’assumer un toutou-galgo – Rouguette étant parti voir les anges, tous les jours je consulte votre site – et les autres aussi …. Vous êtes incontestablement N°1 – à tous les niveaux. Encore merci pour eux.

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 9 h 54 min
    Permalien

    Bon courage Odile et continuez pour les loulous ne baisser pas les bras des cons ils y en toujours eu et il y en aura toujours à croire qu ils se reproduisent plus vite que les autres . Adoptant de Debbie Kelly deux amours et chez notre fils Nina superbe avec Endy un pod de la SPA .Aller tenez bon et à bientot pour une JDA on l éspère avec ce déconfinement bonne journée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *