Les blablas de la présidente d’LSF / Que celles qui se reconnaissent lèvent le doigt….

Et si t’étais présidente à ma place …

J’ai gravi tant de montagnes, j’ai franchi tant d’obstacles, j’ai essuyé tant de tempêtes durant toutes ces années d’engagement en PA que parfois je me demande comment j’ai pu résister à tout ce merdier.

J’en ai vu passer des délégué(e)s, des femmes principalement, qui s’engageaient pour la bonne cause comme on s’inscrit à des cours de danse pour passer le temps et qui sont parties du jour au lendemain, pour un oui ou pour un non, jetant le bébé et l’eau du bain avec, sans se préoccuper des chiens placés.

Souvent, elles vont voir ailleurs si l’herbe est plus verte, crachant leur bave de crapaud sur le dos de la méchante présidente. Et puis, il y en a qui se sentent pousser des ailes et qui deviennent à leur tour présidente. Par contre celles-là, elles prennent cher une fois qu’elles ont atteint le poste suprême qu’elles ont tant convoité, se heurtant méchamment à la triste réalité de ce que doit endurer un haut gradé.

Il y a celles aussi qui se prendront le melon , celles qui se font mousser sur les réseaux sociaux à coup de belles photos et de chiens soi-disant sauvés mais qui ne s’engageront pas, parce qu’elles n’ont pas les couilles pour ça, elles les ont juste pour parader et se faire mousser en comptant les likes de leurs amies virtuelles.

Et c’est dans toutes les assos pareil, j’imagine qu’il y en a qui vont sourire ce matin en lisant ces quelques lignes. Ce n’est pas facile le poste de présidente, il ne faut pas croire, on n’est pas tranquille mimile, le cul sur un piédestal à se la couler douce.

Non ce n’est pas ça du tout, on se prend des pains dans la tronche et des coups bas à longueur de temps parce qu’on ne fait jamais assez bien et qu’on n’est pas à la hauteur du grade !!

A chaque fois, c’est de la faute de la présidente, pas assez bonne mère, pas assez maîtresse d’école, pas assez attentive, pas assez proche, pas assez à l’écoute, pas assez psy, trop directive et j’en passe…. Elle doit tout ça à ses oies la présidente, et elle n’en fait jamais assez. Elle doit être au front H24 jour, fête et dimanche ainsi que tard le soir et quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, elle sera toujours critiquée en loucedé.

Et patati et patata, sauf que….

Ce qu’elles ne comprennent pas toutes ces désespérées au mulot qui gratte, c’est qu’on ne s’engage pas en PA pour soi, ni pour se sauver de je ne sais quoi. On le fait par amour pour les animaux et non pas pour panser ses blessures de l’âme.

Me concernant, je ne suis pas là pour ça, je ne peux pas et ne veux pas être l’arbre de toutes ces bonnes femmes en mal de vivre, en mal d’amour ou dépressive, qui partent à la dérive et qui cherchent à s’accrocher à une branche pour ne pas se noyer.

Il y a celles qui partent proprement, elles sont rares et je crois pourvoir les compter sur les cinq doigts de ma main. Celles qui ont du respect pour l’engament et les moments partagés.

Et puis il y a toutes les autres, celles qui crachent dans la soupe, celles qui font leurs coups en douce, celles qui piquent le matos de l’asso, etc etc….

A chaque fois je pense avoir tout vu, tout encaissé, mais à chaque fois je tombe de haut. Par contre je ne me fais plus mal comme avant ; je crois que je suis devenue insensible et impassible au fil du temps, comme si la PA m’avait pris mon empathie et ma sensibilité pour les êtres humains. Je ne m’attache plus parce que je sais que mon ami(e) d’aujourd’hui sera peut-être ou certainement mon ennemi(e) de demain, alors je me préserve.

Si je m’en sors, c’est peut-être grâce à ce blog que j’écris depuis 12 ans, y couchant mes mots et mes maux sans contrefaçon et sans me préoccuper du qu’en dira-t-on….

Je peux tout encaisser sauf une seule chose, pas touche aux chiens d’LSF.

19 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Que celles qui se reconnaissent lèvent le doigt….

  • 4 mai 2021 à 9 h 46 min
    Permalien

    Dans toutes les associations humaines ou animales il y a des Cons et des Connes et nous n’y pouvons rien sinon ne pas se laisser faire (cela fait également du bien de rétorquer) heureusement que les animaux ne font pas de même et eux seuls comptent et ça vous l’avez bien compris.
    Leurs nouveaux maitres dans la majorité vous en sont reconnaissants.
    Courage pour tous ces petits malheureux
    Danielle Vaillant et Berto ainsi que sa nouvelle petite soeur Myrtille.

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 9 h 27 min
    Permalien

    C’est bien dommage que pour sauver des animaux qui souffrent les humains se font la guerre . On peut ne pas être d’accord sans pour autant se bouffer le nez .

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 9 h 21 min
    Permalien

    Bonjour
    Je suis avec vous de tout coeur
    C’est la vie qui est malheureusement ainsi
    C’est périlleux de marcher sur un tas de fumier
    Mais cette merde malgré tout vous a fait grandir,elle a nourri votre »mission » et autant votre volonté de la dépasser les méchants idiots sont partout, vous êtes un soleil qui chasse au loin les tornades d’imbécilites de nevrosees perfides, d’où votre réelle importance
    Votre abnégation est une force merveilleuse
    Vous n’êtes pas seule
    Merci pour tout ce que vous êtes
    Je vous envoies mes meilleures pensées
    Ha si seulement ça pouvait arranger les choses!
    Vous êtes si importante pour eux ces anges si formidables
    Merci Odile

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 9 h 18 min
    Permalien

    Coucou Odile malheureusement nous vivons dans 1 drôle de monde . J’ai eu la même chose trahi par mes amis trahi par ma mère . Je me suis relevée plus forte et j’ai tiré un trait sur ces gens et je vie mieux
    Je suis comme toi je dis ce que je pense je ne me laisse pas marcher sur les pieds . Je vais toujours jusqu’au bout de mes actions . Pour Rolles et Cameron il faut se battre ne rien laisser passer . Je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse faire ça . Mais te connaissant je sais que tu vas faire ce qu’il faut . Et tu es une bonne présidente avec un caractère fort et qui dit les choses directement . Je t’aime pour ce que tu es et mes 4 loulous sont reconnaissant d’avoir croisé ta route . Et aussi je pense à Nicole , Jacqueline, Elisabeth des amours de délégués avec un grand coeur pour tous les loulous et aussi David pour toutes ces créations vendus au profit de LSF .Mais je n’oublie pas les autres toujours présent pour Odile . j’attend des nouvelles des 2 loulous si tu as besoin que je participe à des frais d’avocat n’hésite pas . Bon courage bisous

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 8 h 54 min
    Permalien

    COURAGE ODILE heureusement qu’il existe des personnes comme vous je ne suis que famille d’accueil mais je ne voudrais pas votre place que je sais compliqué je n’aurais pas votre courage face aux gens cons avec mon caractère je crois que certain aurait pris ma main dans la gu…. je me contente de faire le maximum pour les chiens que l’on me confie et les miens de temps en temps avec ceux que je trouve dans la rue depuis toujours et plus je côtoie les animaux plus je déteste les gens ; il m’arrive de rêver que les animaux se regroupent et se rebiffent contre cette race dite humaine

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 8 h 52 min
    Permalien

    Témoignage très « intéressant » ..
    Un vécu et un engagement durable et sans faille comme on en voit rarement …
    D’où la crédibilité de LSF au milieu de beaucoup d’autres associations qui ne le sont guère ;
    Chapeau Madame …

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 8 h 39 min
    Permalien

    Pendant plusieurs années, j ‘ai oeuvré au sein d’ une association de Galgos….. disparu maintenant.
    Pas comme presidente, mais comme petite main….. et je vous admire, vous  » les presidentes « ……
    Toujours sur le terrain, toujours active, toujours a l’ écoute…..
    Je vous admire et je vous respecte.
    Odile , tu sais  » que la bave du crapaud n’ atteint pas la blanche colombe. « ….
    Laisse parler , tous ces médisants, et pense a tous ceux qui comme moi, respectent ton engagement…
    Penses a tous ces longs nez…… S’ ils pouvaient parler, ce serai un brouhaha d’ enfer a travers le pays…. de reconnaissance et d’ amour…..

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 8 h 35 min
    Permalien

    Bravo Odile !
    Je compatis car faisant moi même de la PA, à moins grande échelle que vous, je sais ce que vous endurez. C’est l’amour des animaux qui nous fait tenir.
    Un regard de toutou, d’âne, de poney, de poule, de lapin, de chat…, et on oublie toutes les méchancetés ou moqueries.
    Bon courage !

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 8 h 31 min
    Permalien

    bonjour Odile ça dechire ce matin pas de cadeaux pour les tocards tu as raison.restes comme tu es, et surtout présidente . les 2 beaux chiens que tu as mis en lumière ce matin ressemblent a mes 2 filles bisous à tous

    Répondre
  • 4 mai 2021 à 8 h 30 min
    Permalien

    Ça c’est dit ! Discours franc et honnête sans hypocrisie, les grands gagnants dans cette histoire sont les galgos et c est l essentiel le reste on s en fout….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *