Transport du 15 janvier 2022 / Carmen, une galga du refuge de Tobarra qui n’attend plus que vous pour remonter en France…Elle est à adopter via LSF

C’était un matin, il m’a montée dans sa remorque, j’ai cru qu’on allait chasser mais moi la chasse ce n’était pas mon truc, il parait que je n’étais pas assez vaillante derrière le gibier.

Lorsque je suis descendue quelqu’un m’attendait, quelqu’un de gentil qui m’a parlé tout doucement et qui m’a caressée. Je ne comprenais pas trop ce qu’elle me voulait parce que moi, les mots gentils, je ne savais pas ce que c’était.

Voilà, j’étais au refuge de Tobarra, ce n’est pas facile de naître galgo dans cette région perdue où les chasseurs et les gitans ont pignon sur rue, où ce sont eux qui font les lois.

Là-bas, la vie est difficile et les bénévoles sont courageux de continuer à lutter pour nous sauver coûte que coûte et parfois aux prix de leur propre sécurité.

Je m’appelle Carmen comme la personne qui s’occupe du refuge, c’est drôle non …

Avec elle je me suis tout de suite sentie en sécurité, elle s’est occupée de moi comme si j’étais le messie, elle m’a installée confortablement dans un box avec une grosse couverture toute douce et une bonne gamelle bien remplie.

Oh là là, vous ne pouvez pas imaginer ce que c’est pour un galgo d’accéder à ce confort-là.

Nous qui dormons à même le sol dans des gourbis infâmes, nous qui crevons la dalle, nous qui sommes à la merci de ces brutes épaisses qu’on appelle les galgueros (chasseurs), qui ne sont dotés d’aucune empathie et ont une pierre à la place du cœur.

Oh, ce n’est pas le grand luxe ici, les conditions de vie sont rudes, c’est un tout petit refuge que Lévriers sans Frontières soutient depuis de nombreuses années. Carmen est toute seule à gérer le refuge, tous les bénévoles s’en vont au fil du temps tellement c’est dur, ils finissent par tout lâcher pour se sauver eux-mêmes.

Ce n’est pas facile de faire de la protection animale là-bas, il faut avoir un sacré cran et la rage vrillée au corps.

Je suis une gentille galga, j’étais un peu timide à mon arrivée mais j’ai bien pris mes marques et je suis devenue toute pétillante,

J’aurai besoin d’un jardin et d’un compagnon de vie pour m’épanouir.

Je sais, les photos de moi ne sont pas terribles et ici on fait avec les moyens du bord mais aussi, on est loin de tout. Odile ne vient pas souvent nous voir mais elle a promis à Carmen de venir au printemps avec son gros camion rempli de plein de cadeaux pour nous. Je ne vous dis pas, ça va être la joie ici !!

Je m’entends bien avec mes congénères et même avec les chats.

J’espère que quelqu’un m’adoptera pour que je puisse remonter en France dans le transport du 15 janvier.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-15-janvier-fbm-petits-refuges/

Si vous avez un coup de cœur pour moi, n’hésitez pas à remplir le formulaire en ligne.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption-2/

Carmen est née le 05/09/2020, elle mesure 65 cm et est OK chats

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

2 réflexions sur “Transport du 15 janvier 2022 / Carmen, une galga du refuge de Tobarra qui n’attend plus que vous pour remonter en France…Elle est à adopter via LSF

  • 11 décembre 2021 à 13 h 28 min
    Permalien

    Oh! Jolie puce toute noire ! Si nous n’avions pas vieilli , tu viendrais avec ANA LILA ! Si les gens qui ne connaissent pas les galgos , savaient à quel point vous êtes des êtres merveilleux ! Quand vous accordez votre confiance , après l’indifférence et la maltraitance , vous devenez NOS INDISPENSABLES ! Mais les futurs adoptants doivent réfléchir , lire , compter …. ET SURTOUT NE PAS SE RETRACTER QUAND ILS SE SONT MORALEMENT ENGAGER A VOTRE EGARD ET A CELUI DU REFUGE ET DE L’ASSOS !..Mais se priver du non-essentiel pour vous ?! PF……Votre regard que vous nous accordez peu à peu devient L’ESSENTIEL DE NOTRE VIE ! Bonne chance jolie petite puce !

  • 11 décembre 2021 à 12 h 03 min
    Permalien

    Cette fifille est vraiment jolie, elle est jeune, pétillante et cerise sur le gâteau elle est OK chats !!!! Donc pas de barrière infranchissable pour les futurs adoptants. Comme tous les autres elle ne souhaite qu’un bon panier douillet, 2 repas chq jour et de l’amour à gogo

Commentaires fermés.