Les blablas de la présidente d’LSF… A ceux qui prennent perpette…

Ce n’est pas facile de naître galgo. Enfin tout dépend de comment on est ou on naît, parce que oui, le physique et le sexe ça compte énormément.

Nous devons nous rendre à l’évidence, naître femelle et mignonne, offriront bien plus de chance que de naître mâle. Et si vous ajoutez à cela, le OK chats, c’est la cerise sur le gâteau.

Il paraît que la beauté ne se mange pas en salade, ça c’était vrai avant : avant, quand nous faisions de la vraie PA sans nous poser de questions, avant quand les adoptants venaient vers nous le cœur ouvert à sauver un galgo juste pour le sauver.

Aujourd’hui, il faut qu’elle soit jeune et belle, qu’elle soit de petite taille, qu’elle soit câline à souhait mais qu’elle ait un peu souffert quand même juste pour le fun. Une jolie cicatrice fera l’affaire et on pourra conter le triste martyr des galgos en Espagne à ceux qui vous accosteront dans la rue en admiration devant cette beauté que vous venez d’acquérir.

Il faudra également qu’elle soit compatible avec les chats même si vous n’en avez pas et sous prétexte qu’il y en a toujours un qui traîne chez le voisin ou chez la cousine qu’on voit une fois l’année.

Alors on condamne des centaines de chiens à croupir dans nos refuges ou en famille d’accueil, triste réalité d’une protection animale qui n’en est plus, on choisit un chien pour soi, pour se faire plaisir et non pas parce qu’il a souffert ou qu’il doit absolument sortir du refuge.

Et puis de nos jours, il y a du choix, on surfe d’une asso à une autre pour trouver la perle rare.

Nous savons par avance quels sont ceux qui nous resteront sur les bras : les mâles, les moches, les non compatibles avec les chats.

Pour preuve en est, le sauvetage de Patan organisé en août par notre refuge partenaire de la Fondation Benjamin Mehnert : 30 chiens arrivés dans des états épouvantables et qui ont bien fait pleurer dans les chaumières…

https://blog.levriers-sans-frontieres.com/2022/08/11/lsf-le-sauvetage-de-lhorreur-appel-aux-dons-pour-notre-refuge-partenaire-de-la-fondation-benjamin-mehnert/

Aujourd’hui, ces chiens sont retapés et en bonne santé. Ils n’intéressent plus personne et ils nous restent sur les bras. OUI, malheureusement beaucoup d’entre eux étaient des mâles et pas OK chats alors ceux-là , on peut se les coller ou je pense…

C’est comme nos deux sauvetages de juin et de juillet, nous avons remonté un maximum de chiens en accueil en France afin de leur éviter de subir l’épouvantable canicule de cet été. Tout le monde a applaudi des deux mains, et bien, pour beaucoup d’entre eux, ils attendent d’être adoptés et traînent sur notre site, ils sont devenus des invisibles au fil du temps…

https://blog.levriers-sans-frontieres.com/2022/02/08/les-invisibles-de-levriers-sans-frontieres-nos-galgos-et-nos-podencos-a-adopter-et-qui-sont-en-accueil-en-france/

Les gens préfèrent « sauver » un chien qui arrive directement d’Espagne alors que la démarche est exactement la même, puisque celui qui est en famille d’accueil a, lui aussi, été un jour derrière les barreaux et souvent très longtemps.

Morale de l’histoire : terminé, nous ne remonterons plus de chiens en accueil. Tant pis pour eux, ils resteront dans nos refuges jusqu’à ce qu’ils soient adoptés même si les conditions de vie sont difficiles, même s’ils y sont en danger à cause de la promiscuité et des bagarres, tant pis pour eux.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/chiens-en-accueil-en-france/

Merci à tous ceux qui prennent en compte nos problématiques lorsqu’ils font une demande d’adoption

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption-2/

Contact LSF : 0660153750 (pas de SMS). Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

3 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF… A ceux qui prennent perpette…

  • 2 décembre 2022 à 5 h 29 min
    Permalien

    après le décès de notre MAGUY, nous avons fait confiance a Odile. Nous lui avons expliquer notre choix d’offrir a nouveau un foyer aimant a une galga après 4 mois de deuil très difficiles. Elle nous a proposé une galga qu’il était urgent de placer, nous avons dit ok et depuis la fin août ALMA coule des jours heureux chez nous même si nous n’oublierons jamais notre MAGUY. Peu importe l’age, la couleur de peau etc…Il faut faire confiance à Odile qui connait parfaitement les chiens et les familles et qui saura mieux que personne vous conseiller et placer ses chiens pour que ça match entre le chien et vous.

    • 6 décembre 2022 à 17 h 18 min
      Permalien

      Personnellement, j’ai déjà Dolorès arrivée il y a 3 ans déjà et que j’adore !
      Je souhaitais à nouveau donner la chance à un autre levrier et après mûre réflexion, j’ai porté mon choix sur Carmen, une galga toute noire (coloris pas toujours choisi) et légèrement handicapée par une opération importante suite à une fracture de la patte avant.
      Nous l’adorons notre petit clown et en plus, elle s’entend à merveille avec sa soeur ainée !

  • 30 novembre 2022 à 18 h 29 min
    Permalien

    Les chiens ne sont pas faits pour payer la betise des gens, ils supportent leur cruaute,
    Adopter un galgo meme s, il vient d, une famille d, accueil, ou est le probleme,
    Ne faites pas payer aux chiens.

Commentaires fermés.