Les blablas de la présidente d’LSF…Stop vous n’êtes pas chez Amazon !!

Nous sommes bientôt fin janvier et la saison de chasse va se terminer en Espagne.

Nos refuges vont être saturés et la FBM va bientôt devoir fermer ses portes comme chaque année à cette époque.

Les galgueros (chasseurs) vont se débarrasser en masse de leurs galgos et de leurs podencos.

Les meilleurs seront gardés jusqu’aux prochaines sélections, les autres trépasseront et peu importe la façon ; ils seront emmenés dans les perreras (fourrières) pour y être sacrifiés, ils seront pendus haut et court en toute discrétion, ou ils mourront de faim dans une lente agonie…

Peu importe, de toute façon, ces chiens ne sont considérés que comme des outils de chasse et ne sont dotés d’aucune sensibilité aux yeux de leurs propriétaires.

Certains autres auront la chance d’avoir une autre porte de sortie grâce aux refuges Espagnols qui les sauvent d’une mort certaine, qui les nourrissent, qui les soignent, qui les opèrent lorsqu’ils sont fracturés et, ensuite, grâce aux associations qui les prennent en charge pour les proposer à l’adoption.

Mais, c’est à ce moment-là que le bât blesse, c’est à ce moment-là que les choses se compliquent au point que ce n’est plus tolérable, au point que parfois je me demande bien ce que je fais encore là..

Avant ce n’était pas comme ça, avant on faisait de la vraie protection animale et les adoptants qui venaient vers nous avaient le réel désir de sauver un chien et n’importe lequel.

Il y en a encore des adoptions comme ça, mais très peu, trop peu et de moins en moins…

Les protecteurs Espagnols, eux, ne choisissent pas les chiens qu’ils vont sauver, mâles ou femelles, vieux ou jeune, beaux ou pas , malades, blessés, fracturés, traumatisés ou en bonne santé, peu importe pour eux, une vie est une vie et toutes se valent.

Jamais ils ne laisseraient un chien sur le carreau sous prétexte qu’il n’est pas dans le stéréotype de ceux qui sont plébiscités par la majorité des postulants à l’adoption ou des clients plutôt. Oui, le terme est plus juste, parce qu’on nous confond trop souvent avec Amazon.

Aujourd’hui il faut du choix, il faut du stock.

Il y en a même qui ont le culot de demander s’ils peuvent faire des précommandes pour des chiots !!  Et pas des bâtards, parce que les bâtards, on se les colle où je pense…

Sauf que moi, je ne suis pas une télévendeuse et que je ne serai jamais à la botte de quiconque. Celui qui n’est pas satisfait de nos services est invité à aller voir ailleurs si j’y suis…

Mes convictions, je les porte haut et fort, mon combat pour les galgos, je l’ai dans la peau ; Heureusement d’ailleurs, sinon il y a bien longtemps que j’aurais jeté l’éponge.

ALORS STOP !!

Jamais je ne céderai au dictat de notre société de consommation, ni aux exigences de certains d’entre vous.

Je suis libre comme l’air, libre de refuser un dossier si je considère qu’il n’est pas adapté aux besoins essentiels du chien demandé ou qu’il n’est pas en accord avec l’éthique de Lévriers sans Frontières.

J’insiste sur le fait que nos chiens galgos et podencos sont des rescapés et vous êtes très nombreux à l’oublier et à n’avoir que faire du passé de ces pauvres chiens.

Vous ne les voulez que pour VOUS, VOUS, toujours VOUS, vous faire plaisir avant tout.

Et le jour où vous décidez de vous en débarrasser et de nous les refourguer , vous le faites tout comme les galgueros et vous ne valez pas mieux qu’eux.

Ils vont être des milliers à être sacrifiés au nom d’une tradition ancestrale et, certains d’entre vous, êtes là à chipoter sur la couleur de la robe, à faire les fines bouches : je n’en veux pas une bringée, je n’en veux pas une noire non plus… Et puis, les photos qui sont sur le site ne vous suffisent pas, il vous en faut d’autres.

J’en ai assez mais plus qu’assez et je vais rajouter que c’est à prendre ou à laisser. Nous ne courons pas après le client chez LSF, nous cherchons des adoptants sincères et engagés pour nos rescapés.

.https://www.levriers-sans-frontieres.com/

S’il n’y a pas assez de choix sur le site de Lévriers sans Frontières et bien adressez-vous à une autre association, il y en a au moins 30 en France.

Moi je suis là pour sauver des chiens, pas pour satisfaire vos caprices.

STOP Vous n’êtes pas chez AMAZON et je ne suis pas votre obligée !!!!!!!!!!!!!!!!!

35 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF…Stop vous n’êtes pas chez Amazon !!

  • 19 janvier 2021 à 15 h 22 min
    Permalien

    Très juste Odile !! LSF n’est pas une  » vitrine de v ente de chiens  » LSF ne pratique pas plus la  » pré-commande de chiots « comme dans certaines animaleries !!…. Ceux et celles qui ne partagent pas la démarche de sauvetage que pratique LSF aillent voir ailleurs !! Bravo Odile pour cette  » remise à l’heure » des pendules !!

  • 19 janvier 2021 à 15 h 08 min
    Permalien

    Tout ce qui est dit dans ce texte est hélas vrai, adopter un chien devient un acte d’achat banal, comme on achète un bien de consommation lambda, on pianote sur son ordinateur, on choisit la taille et la couleur, on valide d’un clic et si ça ne convient plus et que l’article canin ne correspond pas au désir ou vient à présenter quelque défaut d’adaptation ou de sociabilité, hop, retour à l’envoyeur ! Ben oui, si on commande un pantalon bleu et qu’on vous en expédie un rouge, vous le renvoyez, alors si vous avez commandé un beau galgo que vous imaginez parfait et qu’on vous confie un chien timide , qui fait ses besoins sur votre tapis , rentre du jardin avec des pattes boueuses, ne joue pas avec les enfants , et bien c’est pareil… La patience n’est plus de mise à l’heure actuelle, ça doit aller vite, pas de place pour celui qui n’est pas immédiatement idéal… C’est un galgo clef en main ou rien !!!
    On est effectivement très loin de ce qu’on appelle la protection animale…

  • 19 janvier 2021 à 13 h 18 min
    Permalien

    Oh là là !.. la Présidente ai en colère aujourd’hui et elle a raison, vu le comportement de certaines personnes. Bon courage Odile.

  • 19 janvier 2021 à 13 h 09 min
    Permalien

    Et pan sur le bec !
    Vous avez raison Odile, ne changez rien !
    LSF ne fait pas le tri des plus beaux plus jeunes ou plus rapidement adoptables,
    LSF agit, se bouge, aide sans discrimination et verrouille les adoptions !
    C’est un travail formidable, colossal et admirable et que celui qui n’est pas en accord avec cette éthique aille voir ailleurs !
    J’ai participé à un sauvetage en décembre, j’ai fait 700 km pour mettre une senior de 10 ans à l’abri – en plein couvre feu – , alors que les associations ne voulaient prendre aucun risque, une seule a répondu oui !
    Une vie est une vie, et on ne choisit pas celle qu’on sauve , c’est ce que vous dites souvent et c’est ce qui m’a fait démarrer au quart de tour quand aucune solution ne se profilait pour cette petite mamie !
    Alors ne changez rien ❤

  • 19 janvier 2021 à 11 h 11 min
    Permalien

    Bien dit et toc

  • 19 janvier 2021 à 10 h 53 min
    Permalien

    Allez, Odile, courage ! On admire votre force et votre détermination. Et il en faut. Rien que choisir, se promener au milieu d’eux et choisir les LSF. Il en faut pour le faire, plutôt que partir en courant, tant ça fait mal en dedans de laisser celui à côté, parce qu’on ne peut pas tous les prendre… Latoya et moi, on vous aime et on vous dit merci. MERCI.

  • 19 janvier 2021 à 10 h 41 min
    Permalien

    un seul mot :bravo

  • 19 janvier 2021 à 10 h 33 min
    Permalien

    Bonjour Madame
    Merci pour ce texte qui a le mérite d’être très clair. Une adoption se fait avec le coeur et pas sur des critères de couleur, d’âge ou de beauté. Je ne comprendrais jamais les demandes qui vous sont faites par des « adoptants ». Qu’importe le sexe, la couleur ou autre. Ce qui compte c’est de savoir si l’environnement proposé et le mode de vie peuvent convenir ou pas pour l’adoption. C’est l’avenir du chien adopté qui compte et rien d’autre
    Quand ma vie le permettra, je vous ferais une demande et pas avant: ce serait aujourd’hui vous faire perdre du temps pour rien.
    Merci pour ce que vous faites et ce que vous êtes
    Courage à vous et à toute votre équipe et bénévoles en France et en Espagne

    • 19 janvier 2021 à 11 h 13 min
      Permalien

      Bonjour
      Je suis écœurée de ce genre d’humains… lorsqu’on adopte ce n’est pas une commande d’un objet sur un site ! C’est honteux et sans coeur pour ces pauvres loulous.
      Bravo pour votre beau combat.
      Je vous envoie plein de courage ainsi qu’à toutes les équipes de LSF
      Soyez tous bénis richement ????

      • 19 janvier 2021 à 15 h 44 min
        Permalien

        Bravo Odile .Les points sur les I ou les pendules à l heure .Courage à vous face à la bêtise croissante d une partie du genre humain …..Vous êtes admirable ainsi que tous ceux qui sauvent tous ces anges maltraités.

  • 19 janvier 2021 à 10 h 16 min
    Permalien

    Oui bravo ça c’est bien dit et tout est dit, hélas. Voilà bien le reflet de la société de consommation – le vivant est confondu avec le matériel. On prend, on essaye, on jette. J’espère pour le conard décrit ci-dessus qu’il ira finir ses jours dans un de ces mouroirs appelés maison de retraite parce qu’il ne correspondra plus aux respectables normes, peut être pourra t-il aboyer au secours. Je vous admire de ne pas baisser les bras devant toute cette connerie, c’est démoralisant. Quand on avait adopté Juguette il y a 13 ans, Béatrice Monnet nous avait précisé que ce serait bien de choisir un mâle et noir de préférence …. rien n’a changé … Je regarde aussi son site l’Europe des Lévriers, ses derniers commentaires sont édifiants, ils rejoignent les vôtres. Je vous aime telle que vous êtes, ne changez rien.

  • 19 janvier 2021 à 10 h 07 min
    Permalien

    Madame vous avez entièrement raison , mais vous voyez comme moi l’ imbécilité florissante à travers les réseaux sociaux ceux qui les lisent adhèrent bien souvent , ils prennent un chien comme on achète un pot de géraniums que l’ on pose sur la fenêtre sans l’ arroser jamais .Je salue votre courage , moi je ne peux plus j’ envois bouler ces imbéciles , et il y a du boulot. Cela va être de pire en pire , la société se déstructure complètement .Le problème avec cette société c’ est qu’ elle vous donne dans la même bouchée, à la fois le fruit mur et la pourriture

Commentaires fermés.