Les blablas de la présidente d’LSF / La vie de votre galgo est entre vos mains….

Lorsque vous adoptez un galgo ou un podenco chez Lévriers sans Frontières, vous êtes liés à un contrat qui stipule que vous êtes dans l’obligation de procéder à un test de contrôle de la leishmaniose 6 mois après son adoption.

Toutes les explications vous seront données par le ou la délégué(e) qui s’occupera de votre dossier. Moi-même, à l’arrivée de votre loulou, je vous rappellerai l’importance de faire ce test de contrôle même si celui qui a été effectué en Espagne est NEGATIF.

Dans votre dossier vous trouverez également une fiche écrite en gros caractères, en gras, en rouge, surlignée en fluo, vous rappelant les dates auxquelles vous devez impérativement faire ce test de contrôle.

Et pourtant bon nombre d’adoptants ne le font pas et nous sommes constamment obligés de relancer les retardataires.

Mais il y a pire encore …

Il y a ceux qui refusent catégoriquement de faire ce test sous prétexte que leur chien n‘a pas de symptômes. Pour preuve, tous ces classeurs qui s’entassent dans mon bureau, avec les fiches de vos chiens à l’intérieur qui n’ont jamais été testés : 2018, 2019 début 2020…..

Ces mêmes chiens que je vois parfois dans le fil de l’actualité de la communauté des adoptants d’LSF et qui ne sont pas testés, alors je me dis que c’est  de la foutaise de prétendre aimer son chien, et de risquer sa vie pour économiser 100 balles. Ne pas faire le test leishmaniose de contrôle de son chien est une forme de désamour. Neta par exemple, son adoptante a toujours refusé de faire le test

Nous avons de plus en plus de chiens qui arrivent négatifs en France et qui sont positifs 6 mois après leur arrivée, à la grande surprise souvent de leurs adoptants.

Et oui, ça n’arrive pas qu’aux autres.

Il faut savoir que le temps d’incubation de cette maladie peut être long, voire très long, des mois ou même des années parfois.

Nous recommandons donc à nos adoptants de faire un test tous les ans pendant au moins 5 ans. Il faut savoir que les symptômes sont divers et variés, et quelquefois, tout simplement, il n’y en a pas. Alors la maladie suit sont petit de bonhomme de chemin doucement mais sûrement.

Et puis un jour, au bout de quelques années, votre chien tombera gravement malade, la leishmaniose aura alors fait des dégâts irréversibles et votre chien succombera.

Si vous refusez de le faire, c’est que l’amour que vous portez à votre chien n’est pas à la hauteur de ce que vous prétendez.

Les galgos en Espagne ne valent même pas la balle d’un fusil aux yeux des galgueros

Et bien en France, ils valent ne valent même pas 100 balles aux yeux de certains de nos adoptants.

C’est bien désolant….

La leishmaniose chez le chien

La maladie

Le développement de la leishmaniose chez les chiens contaminés est très variable suivant les individus :

  • certains chiens vont éliminer naturellement le parasite ;
  • d’autres vont être porteurs sans exprimer aucun signe de maladie ;
  • d’autres enfin vont exprimer la maladie à des degrés divers.

Quand ils apparaissent, les signes de leishmaniose peuvent survenir de 2 mois à 8 ans après la piqûre du phlébotome. La maladie se traduit par des lésions de peau, parfois discrètes, parfois spectaculaires, accompagnées ou non d’atteintes des organes internes. Certains chiens ne souffriront donc que de quelques croûtes, d’autres d’ulcérations importantes et d’autres d’atteintes graves de l’organisme, avec amaigrissement, anémie, troubles oculaires, insuffisance rénale… La maladie évolue sur plusieurs mois ou plusieurs années, parfois par crises, jusqu’au décès de l’animal.

Le premier signe observé, avant même la dissémination des leishmanies dans l’organisme, est en général une lésion cutanée transitoire due à la piqûre du phlébotome infectant. Les sites habituels de piqûre des phlébotomes sont la face externe du pavillon de l’oreille et le chanfrein. Ces lésions locales passent souvent inaperçues ou sont confondus avec des simples lésions de piqûre de tiques ou d’insectes. Il s’agit d’une lésion unique ou multiple, ulcérative, appelée « chancre d’inoculation »  se présentant sous l’aspect d’un ulcère à bord érythémateux. Les lésions d’inoculation peuvent persister plusieurs mois et disparaissent spontanément. Durant cette période, les chiens demeurent séronégatifs. Ultérieurement, près de 25% des chiens deviennent séropositifs, et la maladie devient patente et se généralise.

https://www.esccap.fr/arthropodes/phlebotomes-leishmaniose.html

22 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / La vie de votre galgo est entre vos mains….

  • 2 février 2021 à 21 h 12 min
    Permalien

    bien sur qu’il faut faire l’examen contre la maladie moi pour Chanel sa fait 6 ans que je lui fait tout les ans , il y a deux mois c était négatif j’observe beaucoup ma chienne et je la connais bien car il y a 2 mois je trouvais que son ventre avait foncer car d’habitude il est tout rose j’ai trouver sa bizarre j ai demander au veto de faire des examens pour savoir pourquoi!!! on a fait une biopsie et prise de sang oui elle a la maladie de cusching le veto ne l’avais pas vue si je ne lui avait pas dit on aurait passer a coté il faut être vigilant pour tout quand on a des animaux faire ce qui a de mieux quand on a signer pour l adoption on nous a dis de l’aimer de prendre soin d’elle et de bien respecter les consignes qu’on nous a donner c’est ce qu’on a fait et c’est très important de respecter sa parole pour moi autrement je ne pourrais plus me regarder dans une glace et je m aperçois qu’il y a beaucoup de monde qui ne respecte pas leur engagement et je trouve sa bien triste pour ce qui se battent tout les jours pour les sauver a bientôt

Commentaires fermés.