Des blablas pour ma Nana…

Il pleut, on ne se croirait pas en été cette année,

Pour ma part, ce temps me va bien, je n’aime pas la chaleur et ma Nana non plus.

Ma Nana, ma tendre, ma douce Nana, ma dulcinée tellement spéciale.

Je sais qu’elle va mourir, c’est une question de semaines et je la pleure déjà. Je m’en occupe tellement depuis tant d’années, un peu comme d’un enfant handicapé, elle va me manquer ma Nana…

Je ne l’ai pas choisie pour sa beauté mais pour sa bonté si pure, ma tendre, ma chérie, ma beauté à moi, je n’ose même pas imaginer que tu vas t’en aller au ciel, loin de moi, si haut…

Ancienne esclave d’un galguero qui t’a tellement abîmée, qui t’a tellement usée,

ton cœur est si fatigué, je l’entends résonner comme un tambour, à chaque boum boum, j’ai mal, à chaque quinte de toux, je m’étouffe avec toi.

Oh ma Nana, si je pouvais te greffer un cœur tout neuf, je le ferais.

Oh ma Nana, si je pouvais arrêter le temps, je le ferais.

Oh ma Nana, si je pouvais te décrocher la lune, je le ferais

Je pourrais tout faire pour toi, juste pour que tu ne meures pas, mais voilà, contre la mort on ne peut rien. Il paraît que c’est la seule justice entre les hommes mais pour les chiens, elle n’est pas justice, parce que les chiens n’ont rien à se faire pardonner.

Ma Nana, ma chérie, non tu n’es pas si vieille que ça, tu n’as pas l’âge de mourir, hier je suis allée t’acheter une clim dans l’espoir que ça te sauve la vie, t’étais toute contente quand je suis rentrée : de toute façon t’es toujours contente.

Le bonheur, je le vois chaque jour dans tes yeux, j’aime ton odeur, j’aime ton corps déformé, j’aime tout chez toi, il n’y a rien à jeter.

Mais tu vas t’en aller ma Nana et j’ai peur et je pleure déjà, je voudrais tant pouvoir arrêter le temps juste pour te garder.. C’est pas l’heure que tu meurs, c’est pas juste.

Faut pas croire : ce n’est pas parce qu’on a beaucoup de chiens qu’on les aime moins, non c’est juste qu’on a plus de place dans notre cœur, eux ils le savent bien mes chiens.

Quand je vois tous ces abandons, tous ces retours, tous ces gens qui se débarrassent de leur chien sans remords et toujours avec une bonne raison, je ne sais pas comment ils font. On n’a pas tous la même sensibilité. Parfois je me dis que j’aurais préféré être de l’autre côté, du côté de tous ces cons qui ont un cœur de pierre et qui ne pensent qu’à eux. Ils souffrent moins que nous qui sommes viscéralement attachés à nos animaux.

Ça fait trop mal d’être comme je suis, toujours sur le fil de rasoir, il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m’empêchera d’être vraiment heureuse. Il est là mon drame, mais bon, je me dis que j’étais faite pour être comme ça, une écorchée vive.

Voilà brut de pomme, mon humeur du jour, après le transport du 10 juillet, je vais essayer de recharger mes batteries, parce qu’elles sont raplapla en ce moment et profiter de ma Nana.

32 réflexions sur “Des blablas pour ma Nana…

  • 9 juillet 2021 à 18 h 01 min
    Permalien

    malheureusement notre MAGUY adorée, douce, caline et aimante est atteinte d’un gros souffle au coeur et d’un cancer de la peau. Elle a été opérée du cancer de la peau, la tumeur a été retirée et elle a un traitement pour son souffle au coeur. Nous veillons a ce qu’elle ne courre pas trop dans le jardin en mettant des obstacles sur son chemin , bassines, cuves etc de cette maniere elle ne peut plus s’élancer dans une course effrénée et nous la promenons comme d’habitude au moins une heure mais uniquement le soir à la fraiche! Elle a 11 ans et demi et nous souhaitons la garder encore longtemps avec nous. Nous redoutons tant le moment où elle va partir !!! nous comprenons votre chagrin

  • 9 juillet 2021 à 15 h 45 min
    Permalien

    Comme je vous comprend…
    Je me souviens de la triste histoire de votre Nana et comme j’étais contente pour elle que votre maison ait été son refuge pour le reste de sa vie. Vous vivez une belle histoire d’amour et comme nous tous qui aimons nos animaux, nous redoutons le moment où ils vont nous quitter, c’est tellement douloureux et injuste…
    Je souhaite de tout coeur que cette petite doucette vive encore le plus longtemps possible auprès de vous.

  • 8 juillet 2021 à 22 h 21 min
    Permalien

    Tous ceux qui ont perdu un animal vous comprennent. La souffrance est à la mesure de l’amour qui nous unit à notre quatre pattes. Quand Souka, petit caniche noir sorti de la SPA en 2003, est parti après 10 ans d’amour, j’étais dévastée. Nous avions passé la dernière année à lutter de tous les moyens possibles pour repousser l’échéance, mais il était au bout du rouleau et nous ignorions son âge. J’ai pleuré pendant 3 semaines non-stop, ne trouvant de réconfort qu’auprès de ses congénères de la SPA. Et c’est comme ça que Fleurette est entrée dans notre vie en 2013. Toute jeune et déjà une oreille brûlée par son ancien maître – sans doute pour faire disparaître son tatouage, d’où l’amputation pratiquée par le véto de la SPA. Fleurette est plus qu’une chienne, c’est une crème d’épagneul breton. Il suffit de la regarder de profil et de la voir courir pour comprendre que du sang de lévrier coule dans ses veines. En 2018 en visite à la SPA, je n’ai pas su résister au charme ravageur de Gaspard, magnifique épagneul croisé on ne sait quoi. Il a fallu 6 bons mois pour qu’il ne pisse plus de peur, 1 an 1/2 pour comprendre pourquoi il avait toujours la diarrhée et l’en débarrasser et 2 ans 1/2 pour réduire ses crises d’épilepsie. Et je trouve malgré tous ces problèmes que la récompense que nos chiens nous apportent est bien supérieure aux efforts fournis pour apprendre à les nourrir et soigner correctement. Bon courage à Nana qui lutte à n’en pas douter pour rester encore près de vous et bon courage à vous pour ce passage si difficile. Malgré tout ce qu’elle a pu endurer par le passé, elle a eu le droit grâce à vous de découvrir la quiétude, la sécurité, l’affection et tout ça n’a pas de prix.

  • 8 juillet 2021 à 9 h 56 min
    Permalien

    Je suis de tout cœur avec vous, Odile dans cette épreuve et comme je me retrouve dans votre quête d’une certaine sérénité que l’on ne trouve jamais quand on pense à toute cette misère animale !
    Quelle chance a votre protégée de vous avoir croisée ! Et quelle chance elle a de vous avoir à ses côtés chaque jour pour l’aimer et la choyer, la dorloter !
    Vous êtes une très belle personne
    Un grand bravo pour votre combat et votre courage

  • 8 juillet 2021 à 9 h 34 min
    Permalien

    Chère Odile,
    Puissiez-vous passer l’été le plus plein d’amour avec votre perle Nana.
    De tout cœur avec vous.
    -Daniel-Alexis

  • 6 juillet 2021 à 23 h 21 min
    Permalien

    Mon Dieu Debla – Nana, la pauvrette ! 😱 Elle n’aura pas eu beaucoup d’années de bonheur auprès de toi Odile… Je me souviens bien de son arrivée, de son intervention chez le Docteur Baron, tant de souffrance pour cette petite vie… Quel âge a-t-elle ? J’espère de tout cœur qu’elle profite encore de la douceur de vivre à Villette le plus longtemps possible.

  • 6 juillet 2021 à 22 h 19 min
    Permalien

    De tout cœur avec vous Odile dans ces moments difficiles. en tout cas on n’est jamais prêt et on comprend par votre message que ces pauvres ont vécu des choses tellement horribles. Nana vous lui avez tellement apporté d’amour qu’elle partira sereine auprès de sa maîtresse.

Commentaires fermés.