Les blablas de la présidente d’LSF / C’est tellement facile…

Ça y est, la nouvelle année pointe le bout de son nez et le Covid nous casse toujours les pieds.

Notre transport du 27 novembre a été un succès. Nous avons sorti un bon nombre de chiens, toute l’équipe a beaucoup travaillé pour que ceci soit possible et je tiens à les en remercier.

C’est que ce n’est pas rien de donner suite à toutes les demandes d’adoption. Nous devons faire preuve d’une organisation sans faille et d’une mobilisation sans relâche : monter les dossiers, organiser les visites à domicile et surtout essayer de ne pas nous tromper car, derrière chacune de ces adoptions, il y a la vie de nos rescapés en jeu et chacune de ces vies compte à nos yeux.

Derrière ce qui peut paraître tellement simple, des chiens qui montent dans un camion en Espagne pour en redescendre 20 h plus tard en France, il y a une grosse machine qui se met en route avec des humains qui donnent chaque jour de leur temps pour la bonne cause.

Ce sont 50 galgos et podencos qui dormiront au chaud en cette fin d’année grâce à toute l’équipe de Lévriers sans Frontières et grâce à vous.

Mais combien reviendront l’année prochaine ? Combien de promesses bafouées ? Combien de faux semblant ?

Certains de nos adoptants se conduiront tels des galgueros Espagnols, eux qui auront dénoncé leurs pratiques inadmissibles feront exactement comme eux et les abandonneront pour un OUI ou pour un NON, mais ils auront toujours de bonnes raisons de le faire, c’est tellement facile.

Et nous, nous devrons nous organiser pour les replacer, pour trouver des familles d’accueil au pied levé, parce que souvent il faut faire vite car celui qui fût tant aimé devra rapidement débarrasser le plancher.

Un chien qui revient en condamne un autre à rester au refuge mais ça, peu importe pour ceux qui commettent cet acte odieux, peu importe pour eux, l’important étant de passer à autre chose en se débarrassant de l’encombrant.

De nos jours l’abandon est devenu un acte normal et banal, si le chien n’est pas à l’image de ce qu’on attendait de lui, il en paiera tout simplement le prix fort.

Et pendant ce temps-là nos refuges se remplissent à nouveau en cette pleine saison de chasse, on a l’impression d’être dans un puits sans fond et de ne jamais pouvoir en remonter, alors on s’accroche, on se dit qu’il y aura des jours meilleurs, mais la roue tourne et rien ne change.

Il y aura toujours de la détresse animale.

Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m’empêchera d’être libre et heureuse.

C’est un poids lourd à porter et de loin j’aurais préféré ne pas les aimer comme ça, ne pas les aimer si fort.

Merci à tous ceux qui ont un cœur gros comme le mien et qui ne trahiront jamais leur chien. C’est tellement facile de les abandonner.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Contact LSF : 0660153750 (pas de SMS). Attention, l’adoption doit être un acte réfléchi / Demandes compulsives ou inadaptées au descriptif du chien présenté, merci de vous abstenir.

9 réflexions sur “Les blablas de la présidente d’LSF / C’est tellement facile…

  • 7 décembre 2021 à 17 h 46 min
    Permalien

    Comme je vous comprends Mme Brochot. On ne prend pas un chien pour faire bien mais parce que l’on ne peut vivre sans eux. L’adoption est un engagement pour de nombreuses années et effectivement il faut bien y réfléchir. Ca me fait mal tout comme à vous quand je vois que certains ne les prennent que le temps d’une  » lubie » et qu’ensuite ils s’en débarassent sans aucun remords. Ils ne valent pas mieux que les galgueros…….Ces animaux ont déjà subi le pire alors il faut pouvoir être capable de les accepter tels qu’ils sont et ne pas leur demander de suite, de répondre favorablement à toutes les demandes. Il leur faut du temps, de l’amour sans restriction. En tout cas moi je les adore depuis très longtemps et je ne regrette absolument pas l’adoption que j’ai faite il y a 10 ans. On y tient trop à notre princesse.Bon courage à toute votre équipe. Passez de bonnes fêtes

  • 7 décembre 2021 à 14 h 04 min
    Permalien

    A chacune de mes adoptions via LSF, j’ai la nette impression que j’ai eu de la chance…du feeling …?? Je pense tout simplement que derrière mon écran de PC à chaque fois que je regardais les photos de mes loulous, l’AMOUR grandissait ! L’un ne m’a pas peut-être pas accordé sa confiance de suite…l’autre n’a peut-être pas été propre le lendemain de son arrivé….Mon petit BUDY que j’ai adopté en 2020 après 11 ans de REFUGE, mes loulous et moi avons passé,sa première nuit chez moi….totalement blanche !! JAMAIS je n’aurais eu le coeur de les retourner à l’envoyeur !! JAMAIS !!! Merci Odile, merci aussi à tes vaillants soldats de France et d’Espagne…Mille léchouilles de vos petits et grands protégés !

  • 7 décembre 2021 à 13 h 35 min
    Permalien

    MERCI , MMe Brochot ! MERCI pour CEUX-LA , encore !
    Contre vents et marées , vous vous battez pour EUX et à force de vous lire , je comprends vos ‘coups de sang « ! Allez-vous ,nous concocter un calendrier même tardif ? Nous serons tous , au r-v !
    Nous vous envoyons , pour cette fin d’année , la tendresse résiliente de notre petite ANA LILA , adoptée en 2O15 …..Un  » petit /grand bonheur Van gogh  » au museau tacheté de blanc , du bonheur, pour nous , dans son regard , chaque matin !

  • 7 décembre 2021 à 12 h 45 min
    Permalien

    Bonjour
    Quand on adopte un animal quel qu’il soit et d’où qu’il vienne, on lui doit le meilleur possible !
    A nous de faire face aussi à la maladie, la souffrance et la mort quand elle arrive. C’est le contrat que l’on signe avec le compagnon que l’on adopte. Je ne pourrais jamais comprendre ceux qui les abandonnent comme des mouchoirs jetables. Je les hais !! Les retours que vous subissez sont horribles pour vous, les bénévoles et les chiens
    J’admire votre travail et votre courage. Je comprends vos exigences même si je sais que cela m’exclut de l’adoption. Je continuerais à vous aider modestement financièrement
    Merci à vous du fond du coeur

  • 7 décembre 2021 à 11 h 16 min
    Permalien

    si tu ne sais pas aimer pour le meilleur et le pire, n’adopte pas…….

  • 7 décembre 2021 à 11 h 06 min
    Permalien

    Bonjour, tellement d’accord avec vous. Au moins le chien aura une deuxième chance, celle d’être aimée. Mais réfléchir avant d’adopter c’est mieux !!

  • 7 décembre 2021 à 9 h 48 min
    Permalien

    L’humain est capable de tout du meilleur comme du pire. L’humain n’est plus capable d’assumer quoi que ce soit et de prendre ses responsabilité. C’est devenu la génération kleenex, je prends por exister car sans chien ces personnes e sont rien et je jette au moindre faux pas.

  • 7 décembre 2021 à 8 h 57 min
    Permalien

    Et c’est pour cela que j’ai tant d’admiration pour vous et ce que vous faites ! Je comprends vos « coups de gueule » salvateurs pour vous qui évacuez ainsi votre colère et votre incompréhension devant l’indifférence de ceux qui maltraitent et abandonnent leurs compagnons â 4 pattes.
    Il est heureux que des personnes telles que vous soient là, toujours « sur le pont » et que vous soyez entourée d’hommes et de femmes sensibles à la cause animale qui œuvrent dans l’ombre en dépit des soucis, des tracas parfois des menaces (en Espagne, notamment).
    Je ne vous dirai jamais assez MERCI, MERCI…..

  • 7 décembre 2021 à 8 h 29 min
    Permalien

    Odile je suis de tout coeur avec vous et vous comprend autour de moi on me reproche souvent d’être trop dur voir agressive envers les gens qui se séparent de leur chien en disant que c’est soit disant pour leur bien mais je ne suis pas d’accord rien ni personne ne nous oblige à prendre un animal ce n’est pas indispensable pour notre vie alors lorsque l’on prend un animal quel qu’il soit on réfléchi il parait que l’humain est intelligent j’en doute pour certain ; l’animal n’a rien demandé il nous aime quel que soit nos défauts même grave alors on fait comme lui on l’aime pour toute sa vie en faisant qu’elle soit la meilleur possible. OUI j’ai quelquefois des réactions violentes face aux petites gens qui abandonnent avec des excuses bidons que ce soit les galgos et podencos d’Espagne où ceux donnés contre bons soins sur le bon coin où autres et à ces gens je leurs souhaite tous les malheurs possibles

Commentaires fermés.